Espace membre

Rester connecté Mot de passe perdu ? | Créer un compte
 

 

 

logo-alsace.jpg

 

Hommage aux tirailleurs

const-7e-rta-drapeau-1917.jpg
Tirailleurs du 7e RTA (en 1917).

 

Je dédie spécialement cette page aux tirailleurs algériens, tunisiens, marocains et sénégalais qui ont participés à la libération de l'Alsace et de Strasbourg.

Ces soldats appartenaient à l'Armée d'Afrique (algériens, tunisiens et marocains) et à l'Armée Coloniale (uniquement les sénégalais) qui regroupait l'ensemble des unités issues des territoires d'Afrique. Ces armées composaient en partie la 1ere Armée Française dirigée par le général De Lattre de Tassigny.

 

Les tirailleurs oubliés par l'Histoire

Oubliés par l'Histoire, ces hommes honorables ont combattus et sont tombés pour la Mère Patrie sans aucun autre remerciement que l'oubli ! Tout le monde sait que l'Alsace a été libéré par les américains mais sans la présence de ces tirailleurs, les américains seraient tombés au combat et l'Alsace serait allemande. Les tirailleurs n'avaient jamais foulé la France métropolitaine avant la guerre, mais ils étaient les premiers français à pénétrer en Alsace pour libérer la région. Ce pan de l'histoire est complètement absent des manuels scolaires, une honte !!! Faut-il y voir un simple oubli délibéré de la France ou la réecriture de l'Histoire ?!

 

La France qui refuse les pensions militaires aux tirailleurs

Une loi interdisant le versement des pensions militaires aux combattants étrangers dont les pays sont devenus indépendant (ex-colonies françaises) avait été votée. Une commission avait par la suite ordonnée à l'Etat le versement intégral de toutes les pensions mais les gouvernements successifs ont toujours repoussé cette écheance. Aujourd'hui, les tirailleurs survivants n'ayant que très peu de moyens vivent bien souvent dans les quartiers pauvres des villes.

 

La France obligée de verser intégralement les pensions

Le vendredi 28 mai 2010 restera gravé dans l'histoire ! C'est en effet en ce jour que le Conseil Constitutionnel Français a censuré certaines dispositions concernant les pensions des anciens combattants des ex-colonies.

 

Celui-ci considère que le traitement entre ressortissants français et ressortissants étrangers vivant dans le même pays devaient être égal, mettant ainsi fin à une injustice qui s'était longtemps perpétuée. Trois articles sont visés par la censure (datant de 1981, 2002 et 2006) qui est entrée en application le 1er janvier 2011.

 

Cette mesure concerne des dizaines de milliers de combattants africains (de la 1ere et 2nde guerre mondiale) qui perçoivents désormais la même pension que les soldats français. Les "indigènes" pouvaient toucher 10 à 15 fois moins que les français, cette injustice vient d'être réparée.

 

Cette décision est aussi une grande première pour le Conseil Constitutionnel, car c'est la première fois de l'histoire qu'il censure des lois déjà promulguées ! Et ceci par le biais de la QPC : Question Prioritaire de Constitutionnalité. La QPC qui a été introduite par la révision constitutionnelle de 2008, permet à chaque justiciable lors d'un procès de demander au Conseil constitutionnel de vérifier si une loi ne serait pas inconstitutionnelle en ce qu'elle « porte atteinte aux droits et libertés garantis par la Constitution ».

La 1ere QPC de l'histoire a été rendue favorablement envers les tirailleurs, tout un symbole !!!

Décision n°2010-1 QPC du 28 mai 2010

 

 François Hollande rend hommages aux tirailleurs !

A l'occasion d'une visite à la Grande mosquée de Paris, le mardi 18 février 2014, le président de la République a rendu hommage aux soldats musulmans morts pour la France lors des deux guerres mondiales, soulignant que le pays avait « une dette à leur égard ».

 «La France n’oubliera jamais le prix du sang versé», a déclaré le chef de l’Etat, le 18 février, venu inaugurer un monument en mémoire des soldats musulmans dans l’enceinte de la Grande mosquée de Paris.« Cet hommage est un appel au respect  des morts, mais aussi des vivants », a ajouté le chef de l'Etat, appelant à « lutter farouchement contre les discriminations, les inégalités et le racisme, et à être intraitables à l'égard des paroles et des actes antimusulmans. » D’après Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman , au-delà de l'aspect mémoriel, cette inauguration « devrait permettre aux musulmans de se sentir encore plus intégrés dans la nation française. »

600.000 soldats appartenant aux troupes coloniales ont participé à la Grande guerre, de 1914 à 1918 et environ 70.000 musulmans y ont perdu la vie, selon une estimation du ministère de la Défense en 2010. De 1940 à 1945, plus de 16.600 soldats musulmans d'Afrique du Nord furent tués ou portés disparus, ainsi que des milliers de combattants d'Afrique subsaharienne, comme les tirailleurs sénégalais.

 

 

Par ces quelques mots, je voulais rendre hommage à ces hommes qui ont combattus et ceux qui sont tombés pour la France et délibérément oubliés par celle-ci !

 

Le film "Indigènes" retrace le parcours de 4 tirailleurs. Film magnifique !

indigenes.jpg

 

Un collectif strasbourgeois nommé Le C.A.M.P. (Le Collectif d'Artistes pour une Mémoire Partagée) a sorti un album intitulé "A nos morts" pour sortir de l'oubli cette page de l'histoire et rendre hommage aux soldats venus d'ailleurs. Voici un extrait de l'album, le morceau que j'ai choisi s'appelle "Devoir de mémoire".

 

anosmorts.gif

 

 

Le mémorial d'Alsace-Moselle avait organisé du 28 mars 2009 au 11 novembre 2009 une exposition baptisée "Salam Alsace" pour montrer comment les alsaciens et maghrébins sont si proches, comment les soldats venus d'Afrique ont participés à la libération de la région, il s'agit-là d'une belle reconnaissance et d'un hommage poignant.

affiche_salam_ok.jpg

Commentaires (1)

bienfait
  • 1. bienfait | 21/07/2011

cette exposition de salam alsace m'a emerveillée car en regardant les photos exposés,j'ai ete choqué car mon grand pere y figure avec son cousin ,c ma fierté de mon grand pere qui malheureusement je ne le sais pas en vie ou decede

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau