Espace membre

Rester connecté Mot de passe perdu ? | Créer un compte
 

 

 

logo-alsace.jpg

 

20. Faits du quartier 2

ILS VOLENT 2 TONNES DE CUIVRE

Un roumain et un hongrois issus de la communauté rom ont été interpellés par les policiers, le 2 juillet en fin d'après-midi, alors qu'ils déchargeaient des métaux d'une camionnette route de Schirmeck à Strasbourg. Les 2 hommes étaient en possession  de 2 tonnes de cuivre neuf de gros calibre et de matériel de chantier récent. Lenquête a permis de déterminer que la marchandise avait été volée dans une entreprise de travaux publics basée à Erstein. Les 2 suspects ont été remis en liberté à l'issue de leur garde à vue. Ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel le 23 novembre prochain.

 

LE PLAFOND S'EFFONDRE LE JOUR DE L'EMMENAGEMENT

L'effondrement du plafond d'un appartement situé au 106 route de Schirmeck à Strasbourg a nécessité l'évacuation d'un immeuble le mardi 3 juillet vers 22h30. Le logement était innocupé lors du sinistre. Trois familles ont été relogées.

Une famille strasbourgeoise qui devait emménager dans son nouvel appartement de 60 m² au 106 route de Schirmeck à donc fait une pénible découverte. Le mardi 3 juillet vers 22h30, lorsqu'elle portait ses derniers cartons et a ouvert la porte d'entrée, cette famille a découvert que la cuisine avait perdu son plafond, répendu sur le sol. Le logement devenait fatalement inhabitable.
A leur arrivée, les pompiers ont évacué par précaution les 3 familles qui étaient alors à l'intérieur de l'immeuble de 2 étages comprenant 7 logements.

Selon un voisin, l'origine de cet écroulement proviendrait d'une fuite d'eau dans le studio sous les combles qui n'avait pas été réparée immédiatement. Le plafond du logement situé juste en dessous aurait eu le temps d'éponger une grande quantité d'eau. Pour finalement céder 2 mois plus tard, une fois que le bois aurait travaillé.
Logée en urgence à l'hôtel par la Ville, la famille guettait le 5 juillet le passage de l'expert pour récupérer une partie de ses affaires entreposée au 2e étage, l'entrée de l'immeuble ayant été barrée par les pompiers pour prévenir tout accident en cas d'un nouvel effondrement.

Le syndicat de la copropriété devrait proposer à la famille sinistrée une solution de relogement temporaire en attendant la réhabilitation de l'appartement.

 

COUP DE COUTEAU POUR UNE RUPTURE AMOUREUSE

Parce qu'il trouvait qu'elle avait mis trop de rouge à lèvre pour sortir un samedi après-midi, il lui a donné une gifle. La victime a manifesté son intention de le quitter pour de bon. Le jeune majeur s'est alors saisi d'un couteau de cuisine qu'il a planté dans la cuisse de sa petite amie avant de lui découper le chemisier.
Les policiers ont interpellé l'auteur rue de Crastatt à Strasbourg, le 7 juillet vers 17h30. Sans emploi et inconnu de la justice, l'homme agé de 18 ans a vue sa garde à vue prolongée jusqu'au 9 juillet. Il a été déféré au parquet le 10 juillet. La jeune femme a été examinée par un médecin légiste qui lui a délivrée 48h d'ITT.

 

FEU D'APPARTEMENT : 2 BLESSES

Un incendie s’est déclaré le samedi 21 juillet vers 5 h dans un un appartement situé au 4e étage, 5,impasse de Dimbsthal à Strasbourg. Les flammes ont été rapidement maîtrisée par les pompiers, mais deux femmes de 65 et 88 ans, légèrement intoxiquées par les fumées, ont dû être évacuées vers le CHU de Hautepierre.

 

VOITURE CONTRE SCOOTER : 1 BLESSE

Le 1er août à 6h15, un accident impliquant une voiture et un scooter s'est produit à hauteur du 130 route de Schirmeck à Strasbourg. L'automobiliste qui circulait en direction de Lingolsheim a percuté le deux-roues qui le précédait. Le conducteur de celui-ci, agé de 24 ans a été blessé au pied et évacué au CHU de Hautepierre.

 

9 KILOS D'HEROINE ECOULES EN 2 ANS

Interpellé le 29 mars dernier à la Montagne Verte en possession de 4,8g d'héroïne et d'un téléphone portable, Kevin Lany, 24 ans explique qu'il vient d'acheter la drogue pour sa consommation personnelle. Mais l'exploitation de son téléphone révèle aux enquêteurs l'existence d'un trafic. Près de 80 clients, dont une quarantaine de réguliers, sont identifiés par la police.

Durant l'incarcération (pour une autre peine) du jeune homme, l'une de ses connaissances reprend le trafic à son compte afin d'écouler le reste de la marchandise achetée à la cité de l'Ill à la Robertsau. Arrêté le 20 juin, Sadlk Yildiz, 18 ans est également placé en détention.

Le 1er août, à la barre du tribunal correctionnel, les 2 dealers ont reconnu les fait tout en minimisant la quantité d'héroïne écoulée. Celle-ci est pourtant estimée à près de 9 kilos (8,3 kilos pour l'ainé et 650g pour son cadet) par la police sur une période allant de juillet 2010 à juin 2012.

Le parquet a requis 3 ans de prison ferme avec maintien en détention pour le principal fournisseur et 18 mois ferme pour son complice. Finalement, le principal accusé a écopé d'une peine de 2 ans de prison ferme avec maintien en détention et son complice d'un an de prison ferme.

 

LES CYCLOS DERANGENT

A la Montagne Verte, certains habitants se plaignent du ballet quotidien de cyclomoteurs sous leurs fenêtres. D'autant plus que certains d'entre eux empruntent les pistes cyclables.

Les pistes cyclables situés le long de l'Ill sont un coin tranquille pour les habitants qui les bordent. Mais en été, plus que pendant les autres saisons, un ballet de deux-roues utilisent ces pistes pour se déplacer. Les habitants en plus des nuisances sonores dénoncent le manque de sécurité engendré pas les cyclomoteurs, certains roullant à vive allure.
La passerelle du tram reliant la Montagne Verte à l'Elsau est également touchée par le problème, interdite aux cyclos, les habitants ont peurs pour leurs enfants : scooters à vive allure, feux grillés, conducteurs sans casque.

Une habitante se sent en insécurité face à ces jeunes. Une autre habitante affirme qu'elle y croise régulièrement des deux-roues, elle poursuit en disant qu'ils sont un peu inconscients mais qu'il ne sont pas du tout agressifs.

Les jeunes rencontrés sur place reconnaissent utiliser les pistes cyclables et la passerelle comme raccourci pour se rendre dans les autres quartiers. Tous disent ne pas comprendre l'exaspération des riverains. Un jeune affirme "avec nos cyclomoteurs, on ne fait pas de bruit, ce sont les grosses cylindrées qui les dérangent", "Personne ne vient jamais se plaindre. S'il y a un problème, ils n'ont qu'à venir discuter avec nous. On ne va pas les manger" déplore un autre.

Mais les jeunes ne sont pas les seuls à utiliser les pistes cyclables avec leurs cyclos, certains retraités y passent également.

Eric Elkouby, adjoint au maire en charge du quartier demande des contrôles de police renforcés. Les habitants ne croient plus en ces contrôles. "Ils viennent rarement et quand ils viennent, ils disent qu'ils ne peuvent rien faire" affirme une riveraine. "Avant, on appelait parfois le 17, mais on a arrêté. Ca ne sert vraiment à rien", confirme une autre.

 

TRAVAUX ROUTE DE SCHIRMECK

Les travaux de renouvellement de la chaussée sur la RD 392, route de Schirmeck se sont achevés le 11 août sur le tronçon reliant la place d'Ostwald à la rue de Dahlenheim. Passé sur le chantier, le conseiller général Eric Elkouby a rappelé à l'occasion que le conseil général a engagé 75 000 euros pour 350 mètres de chaussée nécessitant 650 tonnes d'enrobé et la mobilisation de 20 personnes de 20h à 6h du matin durant 2 nuits.

L'élu a également indiqué que le tronçon entre la rue de Dahlenheim et Lingolsheim serait réalisé durant l'été 2013. Pour terminer le renouvellement de l'enrobé de la route de Schirmeck, il restera alors le tronçon de la Bruche à la place d'Ostwald et celui de la rue du Schnokeloch à la rue de l'Abbé Lemire.

 

RENTREE : OUVERTURE D'UNE CLASSE A LA MONTAGNE VERTE

Le comité technique spécial départemental (CTSD) qui s’est tenu le 5 septembre a décidé l'ouverture d'une classe à l'école élémentaire Erckmann-Chatrian. A Strasbourg, il y avait 3 écoles qui avaient besoin d'ouvertures de classe en urgence, il s'agit des écoles élémentaires Erckmann-Chatrian, Saite Madeleine et la maternelle de la Niederau. Ces ouvertures ont donc été accordées.

 

18 MOIS FERME POUR AVOIR AGRESSE LES POMPIERS

Le 7 novembre 2011, vers 22h50, les pompiers interviennent route de Schirmeck ou un homme est allongé sur le trottoir après avoir été poussé dans les escaliers d'un bar. Il présente un important saignement à la tête. A l'arrivée des pompiers, la victime est en position latérale de sécurité et se trouve en état d'ébriété.

L'homme accueille les pompiers par des insultes qui virent très rapidement en coups de poings et coups de pieds. Un pompiers raconte qu'ils ont évité de justesse les coups, ensuite, leurs familles ont été menacées. Faute de toucher les pompiers, l'homme a alors dégradé une voiture et craché sur les secours.

L'homme a donc été jugé le 12 octobre pour ces faits, pour sa défense, il a affirmé qu'il croyait que son agresseur revenait pour s'en prendre à nouveau à lui, son avocat tente d'expliquer les fait par le choc extrême reçu à la tête, occasionnant un état de confusion avancé, de ce fait, il n'aurait pas clairement identifié les pompiers en tant que tels.

Jacky Rosa, dont le casier judiciaire comporte 13 condamnations dont plusieurs pour violences a été condamné à 18 mois de prison fermer assorti d'un mandat de dépôt.

 

LE PILOTE DE LIGNE ENDOMMAGE LES VOIES FERRES

Un homme de 26 ans a comparu le 15 octobre devant le tribunal correctionnel à la suite d'un accident qu'il avait causé en rentrant de discothèque. Le pilote de ligne avait tenté d'échapper à sa responsabilité en dénonçant un vol imaginaire.

En rentrant d'une soirée passé en boîte de nuit en Allemagne dans la nuit du 11 au 12 juin 2011, le prévenu a perdu le contrôle de sa voiture à la Montagne Verte. Il circulait à contresens, il a donner un brusque coup de volant pour éviter une voiture qui venait en face de lui, la roue a alors heurté le trottoir et la voiture a quitté la chaussée pour finir sa course sur la voie de chemin de fer en contrebas.

Il aurait menacé les occupants de l'autre véhicule qui souhaitaient appeller les secours. Il a abandonner son véhicule. A son retour, sa voiture était en feu. Le jour même, il a déposé plainte pour le vol de son véhicule.

Les dégâts occasionnés au réseau ferré sont lourds : la SNCF a du débourser 14 000 euros en matériels et main d'oeuvre pour le remplacement des rails, du ballast et les soudures.

Le jeune homme a été reconnu coupable de délit de fuite et de dénonciation mensongère, il a été condamné à 3 mois de prison avec sursis, 1 an d'interdiction de conduire en France et à verser 14 000 euros de dommages et intérêts à la SNCF.

 

REUNION PUBLIQUE DU MAIRE : PEU DE MONDE

Le 18 octobre, le maire de Strasbourg Roland Ries a tenu une réunion publique au foyer Saint Arbogast à la Montagne Verte. Cette réunion avait pour but de présenter les action de la municipalité sur les quartiers de la Montagne Verte, de Koenigshoffen et de l'Elsau, mais aussi d'écouter les doléances des habitants. 

Néanmoins, les habitants n'ont pas eu beaucoup de temps pour s'exprimer, les élus semblaient pressés d'en finir avec cette rencontre qui n'était pas très animée.

Lors de son arrivée au foyer, le maire a été accueilli par les partisans du tram sur fer à Koenigshoffen, le thème a été abordée lors de la réunion, ainsi que la désserte du secteur du Schnokeloch en soirée. Le fort risque d'inondation du secteur Saint Arbogast / Carolingiens a été remis en avant.
Eric Elkouby a annoncé la venue d'un enseigne de grande distribution sur l'ancien site du Leclerc Express de la rue d'Ostwald. Le projet immobilier de la Chartreuse ou 250 logements doivent être construits à proximité d'une voie ferrée ou des convois de fret passent sans arrêt, les casses autos sauvages de l'Elsau.

Et encore une fois l'engorgement de la route de Schirmeck, ou il a de nouveau été question de la liaison Ostwald-Baggersee pour désengorger cet axe, le maire a répondu qu'il n'est pas en mesure d'imposer cette liaison routière, il a fait savoir que la seule réponse à ce problème est d'avoir des transports en commun performants.

 

LE DIFFEREND ENTRE AUTOMOBILISTES DEGENERE

Deux automobilistes se sont disputés le 17 novembre vers 10h30 à la suite d'un accident matériel de la circulation survenu route de Schirmeck. L'un des protagonistes qui conduisait avec un taux d'alcoolémie de 1,66 g/l de sang, s'en est pris physiquement à l'autre conducteur en lui assénant 3 gifles. Il l'a en outre menacé de mort, et l'a insulté en raison de ses origines ethniques.

Le mis en cause, agé de 32 ans, a été interpellé et place en garde à vue. Il a été déféré le 19 novembre devant le parquet en vue de sa comparution immédiate le 20 novembre devant le tribunal correctionnel de Strasbourg.

 

 

DES ANIMATIONS APRES LES AGRESSIONS

Les commerçants de la rue d'Ostwald avaient convié le 13 décembre les habitants à une petite animation de Noël, histoire de se remotiver après 2 agressions.

Le jeudi 13, dans l'après-midi, la maison Kirn, le fleuriste Alain Ehrhard, Christine Reinbolt de la boutique Chris'laine, ainsi que le salon de coiffure Kuntz, le magasin d'optique l'Autre regard et les paniers du Petit Lucien ont offert du vin chaud, des biscuits et de la bûche de Noël aux habitants du quartier. Ils ont également présenté leurs produits, un petit chalet étant dressé sur le trottoir.

Les commerçants avaient lancé un concours de dessins relayé par les parents d'élèves de l'école Gutenberg. Ceux-ci sont donc venus nombreux, accompagnés de leurs enfants, admirer les 60 réalisations ornant la boutique du fleuriste. Les 5 plus beaux dessins seront plastifiés et suspendus au grand sapin de Noël de la rue, leurs auteurs ont également remporté des cadeaux.

En fin d'après-midi, Alain Ehrhard était heureux du succès rencontré par cette animation. "Nous l'avons organisée pour fidéliser notre clientèle et montrer que nous sommes tuojours là malgré tous les problèmes que nous subissons. Nous voulions rassurer" souligne-t-il. Voici un an et demi, le fleuriste avait été agressé et ligoté au moment où il fermait sa boutique. En novembre 2012, le bureau de tabac a été braqué, sans compter au cours de l'été 2012 des larcins et incivilités répétées.

Convié à la fête, Eric Elkouby, l'adjoit du maire en charge du quartier a entendu les doléances des commerçants qui souhaitent l'installation d'une caméra de vidéosurveillance et une présence policière renforcée.

 

LES JEUNES DE LA MONTAGNE VERTE SERVENT LA HARIRA

Pour la 3e année, les 27, 28 et 29 décembre, des jeunes de la Montagne Verte poposeront une soupe aux personnes sans abri et aux gens de passage, place de la Gare, à partir de 17h jusque tard dans la soirée.

L'idée revient à l'Association Culturelle les Merveilles de la Montagne Verte qui veut ainsi créer du lien entre les personnes sans abri et les autres : jeunes servant de la soupe, voyageurs, habitants du quartier.

La soupe, une harira au poulet et aux légumes, sera réalisée dans la tradition marocaines par des parents du quartier. Thé, café, croissants seront aussi proposés.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau