Espace membre

Rester connecté Mot de passe perdu ? | Créer un compte
 

 

 

logo-alsace.jpg

 

News en direct de Strasbourg (et Grand Strasbourg)

GREVE GENERALE : 10 000 MANIFESTANTS

Le jeudi 27 mai, une journée de grève générale pour la défense des retraites à rassemblé plus d'un millions de manifestants partout en France.

A Strasbourg, il y avait 3 000 manifestants selon la police et 10 000 selon les organisateurs. Ce cortège de plusieurs milliers de personnes a interrompu le réseau complet du tram, les 5 lignes que compte le réseau ont été très fortement perturbées.

 

MEURTRE A L'ORANGERIE : UNE INTERPELLATION

Un homme a été interpellé aujourd'hui à Paris dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Me Bertrand Bilger, le notaire strasbourgeois retrouvé mort à son domicile le 25 mai.
Le suspect a pu être identifié par les policiers grâce à la carte bancaire de la victime qu'il aurait utilisée pour régler deux nuits d'hôtel à Lille et effectuer des achats à Paris. L'homme est actuellement en garde à vue à Paris. Des fonctionnaires de la division criminelle de la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg procèdent à son audition.

Entendu par les enquêteurs, l'ancien petit ami du notaire serait hors de cause.

L'autopsie du corps de Bertrand Bilger a été réalisée ce matin à l'institut de médecine légale de Strasbourg. L'homme âgé de 59 ans présentait de multiples plaies au torse et à la gorge, ainsi que des traces de coups à la tête.

 

APERO GEANT A STRASBOURG : AURA-T-IL LIEU ?

En dépit du fiasco de l'apéro géant prévu pour fin mai, un nouvel apéro géant est prévu à Strasbourg le 28 mai à 20h.

L'organisateur appelle à se rassembler à partir de 20h sur les places Kleber, Broglie et République. Or, le préfet a strictement interdit ce type de rassemblement sur ces 3 places. Si l'apéro est maintenu par l'organisateur, la police jouera alors les trouble-fête. Le 21 mai, plus de 300 policiers avaient bouclé la place Broglie sur ordre de la préfecture qui craignait que l'apéro géant qui devait avoir lieu fin mai et dont la date devait être annoncée justement le 21 mai à 20h ne se tienne immédiatement.

La préfecture n'est pas opposée à un apéro géant à Strasbourg, mais l'interdit formellement sur les places Kleber, Broglie et République, qui ne sont pas adaptées pour recevoir ce type de manifestation. C'est pour cela que la préfecture a déclaré que le Wacken pourrait accueillir ce type d'événement.

La page Facebook de l'apéro géant du 28 mai regroupe plus de 2 400 personnes. Combien seront-ils réellement ?

 

COUP DE FEU AU LYCEE JEAN MONNET : CONDAMNATION DU LYCEEN

Souvenez-vous, le 31 mars dernier, un lycéen était entré dans une salle de classe du lycée Jean Monnet et avait ouvert le feu sur une enseignante avec un pistolet à blanc, provoquant un vive émoi dans la communauté scolaire.

Mis en examen le 9 avril pour "violences avec arme sur un enseignant", son procès s'est tenu le vendredi 28 mai.

Le lycéen a été condamné à verser un euro symbolique en tant que dommages et intérêts à l'enseignante, il doit également lui verser 800 euros pour le dédommagement de ses frais de justice, il devra effectuer un stage de citoyenneté de 15 jours, il restera placé sous liberté surveillée jusqu'à sa majorité. La juge des mineurs lui a également conseillé un suivi psychologique.

 

TIRS D'ARME A FEU A L'ELSAU

Un homme de 56 ans à ouvert le feu le vendredi 28 mai sur la maison voisine rue de l'Unterelsau dans le quartier de l'Elsau. Il a tiré à 7 reprises dans la vitre de la maison voisine, une personne a été blessée par les éclats de verre de la vitre. Au total, il a tiré plus d'une vingtaine de fois.

Le tireur souffrirait de problème psychiatriques.

 

EURO 2016 EN FRANCE : STRASBOURG TOUJOURS EN COURSE

Le président de l'UEFA Michel Platini à dévoilé le 28 mai 2010 la pays hôte pour l'organisation de l'Euro 2016. C'est la Fance qui organisera donc cette compétition majeure de football.

Le maire de Strasbourg Roland Ries et le président de la CUS Jacques Bigot ont tenu une conférence de presse au sujet de la candidature de Strasbourg suite à l'annonce de Michel Platini.

La désignation des 9 villes titulaires et des 3 réservistes sera officiellement révélée le 28 mai 2011, mais selon Frédéric Thiriez (président de la LFP), la désignation pourrait intervenir d'ici quelques semaines.

Une situation que Roland Ries espère, car il a réaffirmé que Strasbourg restait candidate malgré la relégation du RCS en National. Car le montant des travaux du Stade de la Meinau est colossal : 160 millions d'euros. D'autant plus que le stade ne sera pas rénové comme on le pensait, mais il sera démoli pour être reconstruit aux normes UEFA.

Vu l'ampleur et le montant des travaux, Roland Ries ne veut rien engager tant que les villes titulaires ne seront pas désignées.

Voila à quoi ressemblera le nouveau Stade de la Meinau.

 

 

 

PAS D'APERO GEANT A STRASBOURG

La préfecture n'a pas reçu de déclaration pour l'événement annoncé et rappelle qu'une telle déclaration doit intervenir au plus tard 3 jours avant la date prévue.

Face à l'absence totale d'organisation et de déclaration préalable, et compte tenu des risques de troubles à l'ordre public, de risques en matière de sécurité sanitaire, de sécurité civile et de perturbation de la circulation en centre-ville de Strasbourg, le préfet a décidé d'interdire cet événement les vendredi 28 mai et samedi 29 mai 2010.»
Sont également interdits les rassemblements à caractère festif sur la voie publique prévus les vendredi 28 et samedi 29 mai, le transport et la vente d'alcool sur la voie publique les vendredi 28 et samedi 29 mai, de 18h à 5h, à partir des places Kléber, Gutenberg, Broglie, République et parc du Contades (périmètre de 150 mètres pour le transport et 500 mètres pour la vente). La préfecture rappelle que la tenu d'un rassemblement sans déclaration préalable ou malgré une interdiction expose les organisateurs à des sanctions pénales.

Ces 2 arrêtés préfectoraux ont été placardé sur les arbres et réverbères des place Kleber, Broglie et République, ces places étaient placées sous étroite surveillance policière. Finalement, aucun apéro géant n'a eu lieu.

 

FEU DE CHAMBRE : UNE QUARANTAINE DE PERSONNES INTOXIQUEES

Un incendie s'est déclaré dans une chambre d'un logement dans le quartier du Port-du-Rhin. L'incendie s'est déclaré vers 7h30 le 29 mai. Ci il n'a pas fait de blessé, cet incendie est responsable de l'intoxication de la quarantaine d'occupants de l'immeuble. Pris en charge par les pompiers, les intoxiqués ont été évacués vers le CHU de Strasbourg-Hautepierre grâce à un bus mis à disposition par la CTS.

Les 35 pompiers dépêchés sur place ont rapidement maitriser le sinistre et ont dûs évacuer 13 personnes avec l'échelle.

Une enquête de police est en cours pour déterminer les circonstances exactes de cet incendie.

 

NOUVEL APERO GEANT EN VUE

Un nouvel apéro géant en vue à Strasbourg.

L'organisateur déplore l'interdiction de l'apéro du 28 et défie ainsi les autorités. En réponse à la répression, il appelle à se rassembler pour un apéro géant durant 3 jours (du 11 au 13 juin inclus) sur le parvis de la fac de droit au Campus de l'Esplanade. L'organisateur pense que "la préfecture finira par comprendre que la solution n'est pas la répression", il pense aussi que la préfecture ne pourra pas mobiliser tout ses effectifs de police durant 3 jours.

Rappelons que la préfecture n'est pas opposée à un apéro géant si l'organisateur se déclare avant. La préfecture n'interdit que les rassemblements non-déclarés donc illégaux et qui ne présente aucune garantie concernant la sécurité et les risques sanitaires.

 

MEURTRE DU NOTAIRE : UNE MISE EN EXAMEN

Le meurtrier présumé du notaire strasbourgeois Me Bertrand Bilger a été présenté le 29 mai à un juge d'instruction du tribunal de grande instance de Strasbourg. Le suspect (pour préserver l'anonymat de cette personne, nous avons seulement mentionner ses initiales) G.M. agé de  37 ans, a été mis en examen pour homicide volontaire, vol et escroquerie. Il a été écroué à la maison d'arrêt de Strasbourg.

Interpellé jeudi à Paris, cet homme divorcé et sans emploi a reconnu avoir tué le notaire le 23 mai, au terme d'une violente dispute sur fond d'alcool. Les deux hommes étaient amants de longue date.

Le corps de Bertrand Bilger avait été retrouvé mardi soir dans la chambre de son appartement du boulevard Paul-Déroulède à Strasbourg. Il avait été frappé à la tête avec une haltère, frappé de coups de couteau à l'abdomen et au cœur, et égorgé.

G.M. s'était enfui avec la Mercedes et le portefeuille du notaire, il avait été localisé alors qu'il avait fait usage des cartes bancaires de sa victime.

 

MEINAU : UN ENFANT MEURT RENVERSE PAR UN SCOOTER

Un enfant âgé d'un an a été percuté par un scooter le 29 mai vers 21h30 dans le quartier de la Meinau à Strasbourg. Malgré l'intervention des pompiers, le petit garçon est décédé dans la soirée. Le bébé était dans une poussette avec sa mère. L'accident s'est produit lorsqu'elle a voulu traverser la rue de Provence, en dehors d'un passage protégé. Une enquête a été ouverte et le conducteur du scooter, âgé de 24 ans, placé en garde à vue au commissariat. Le dépistage d'alcool s'est révélé négatif.

 

MANIFESTATION DE SOUTIEN A LA PALESTINE : INCIDENTS

Le cortège des manifestants qui protestent contre l'opération commando israélienne qui a fait 9 morts le 31 mai au large de Gaza, ne cessait de gagner en importance, dans les rues de Strasbourg. Entre 1 500 et 2 000 personnes ont défilé dans les rues de Strasbourg le 31 mai. Peu après 19h, des incidents ont éclaté, la police a fait usage de gaz lacrymogène. Des jets de pierre et de pièces d'artifices ont été constatés.

La manifestation s'est achevée vers 19h, mais 800 personnes ont continuées de défiler dans les rue du centre-ville. D'abord rue du Vieux Marché aux Vins, où le cortège a été bloqué par la police, puis en direction de la place Broglie. Des manifestants avaient l'intention de se rendre en direction de la synagogue. Des vitrines ont été brisées sur le trajet de la manifestation. Des manifestants ont pris à partie des policiers avec des jets de pierre. Les forces de l'ordre ont bloqué le cortège près de l'opéra, pour l'empêcher de se rendre en direction de la synagogue, avenue de la Paix, au-delà de la place de la République. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène.

Le cortège a ensuite pris la direction des Halles. Vers 20h30, les trams ont pu reprendre leur service au niveau des Halles. Des faces à face tendus avaient encore lieu entre policiers et manifestants tout autour de la place de l'Homme de Fer. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène à plusieurs reprises pour disperser les manifestants.

Le bilan fait état de 5 blessés dont 1 policier blessé par un jet de pierre, de 6 arrestations, 3 vitrines détruites, plusieurs voitures endommagées et la paralysie du réseau de tram.

 

TIRS D'ARME A L'ELSAU : LE SUSPECT INTERNE

L'homme de 56 ans avait ouvert le feu plus d'une vingtaine de fois sur la maison voisine dans le quartier de l'Elsau le 28 mai. A l'issue de sa garde à vue, il a été interné d'office en hôpital psychiatrique.

 

INCIDENTS LORS DE LA MANIF ANTI-ISRAEL : SUITES JUDICIAIRES

La manifestation anti-Israël qui avait dégénérée en affrontements avec les forces de l'ordre le 31 mai fait encore parler d'elle, cette fois, c'est sur le plan judiciaire.

Sur les 6 personnes interpellées, 3 ont été remises en liberté, 1 mineur a été renvoyé devant le tribunal des enfants, il sera jugé ultérieurement. Il est poursuivi pour des jets de pierres sur les pompiers et policiers. Les 2 autres majeurs qui ont comparu le 2 juin devant le tribunal correctionnel ont vu leur procès renvoyé aux 29 et 30 juin. L'un est jugé pour avoir caillassé les pompiers et policiers, l'autre pour avoir dégradé 6 voitures et avoir brisé une vitrine.

Par ailleurs, deux autres manifestations de soutien à la Palestine sont prévues à Strasbourg les 4 et 5 juin. 

 

MANIFESTATION CONTRE LE BLOCUS DE GAZA : 5 500 MANIFESTANTS

La manifestation de soutien à la Palestine et contre le blocus de Gaza à rassemblée entre 2 400 et 5 500 manifestants dans les rues de Strasbourg le 4 juin.

Cette manifestation a été lancée par les 3 principales associations musulmanes de la ville, associations qui ont organisé la manifestation en partenariat avec les autorités pour éviter tout débordements comme cela avait été le cas lors de la manifestation du 31 mai. De plus, les imams et les autorités ont lancé toute la semaine des appels au calme. Par ailleurs, les organisateurs de la manif du 4 juin avaient prévu un service d'ordre interne de plus de 300 personnes pour encadrer la manifestation.

Toutes ces mesures semblent avoir porté leurs fruits, puisque le cortège s'est déroulé dans le calme, aucun incident ni pendant, ni après la manifestation n'a été relevé.

 

MANIFESTATIONS CONTRE LE BLOCUS DE GAZA : NOUVEAUX INCIDENTS

A Strasbourg, 2 manifestations ont eu lieu simultanément pour dénoncer le blocus de Gaza imposé par Israël.

La première a été lancée à l'initiative du Parti musulman de France. Rassemblé au Wacken, un convoi de véhicules et motos a effectué un parcours autour de Strasbourg, en empruntant la place de l'Étoile. Un incident s'est produit lorsque le cortège a rencontré des jeunes avec un drapeau israélien. La police a fait usage de bombes lacrymogène pour éviter une échauffourée.

En ville, entre 700 personnes, selon la police, et plusieurs milliers, selon les manifestants, se sont réunies à l'appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, qui comportait de nombreuses organisations - dont la coordination de l'Appel de Strasbourg, l'association pour les réfugiés palestiniens, la Ligue des droits de l'homme, la FSU, le NPA, le PCF, les Verts, etc. 

Malgré les mots d'ordre lancé par les organisateurs, un groupe plutôt agité, en tête de cortège, s'est vite détaché de la manifestation et a provoqué, en fin de parcours, quelques échauffourées avec les forces de l'ordre, place Gutenberg, où la manifestation devait se disloquer. En approchant du lieu d'arrivée et en entendant les jets de pétard, les organisateurs ont préféré dissoudre le rassemblement vers 16 h, place des Tripiers, pour éviter d'autres débordements. Le face-à-face entre les forces de l'ordre et quelques jeunes, avec des gaz lacrymogènes, s'est prolongé après la dispersion officielle de la manifestation. Selon la Sécurité publique, un jeune manifestant a été interpellé à mi-parcours pour jet de pierre. Au total, plus de 80 policiers étaient déployés pour encadrer le cortège.

 

OPERATION "LA FERME EN VILLE"

L'opération « La Ferme en Ville », qui a lieu du jeudi 3 au dimanche 6 juin, a pour objectif de rapprocher ville et campagne. Cultures végétales, animaux d'élevages, machines agricoles sont rassemblés Place Kleber. Au total, plus de 600 animaux ont été rassemblés pour les faire (re)découvrir aux citadins.

 

NADYA CHAMPIONNE DU MONDE DE BOXE

L'apothéose pour tant d'années de sacrifice. Le soir du samedi 5 juin, aux environs de minuit, la Strasbourgeoise Nadya Hokmi, 32 ans, a conquis la ceinture mondiale WBF des super-mouches en dominant logiquement, aux points, l'Américaine Elena Reid, dans une salle Joffre-Lefèbvre en délire, à Lingolsheim. Nadya Hokmi devient la troisième boxeuse française à détenir une ceinture mondiale, avec Anne-Sophie Mathis et Myriam Lamare. Elles sont toutes les 3 du Boxing Club Amitié Lingolsheim.

 

UN CIMETIERE MUSULMAN A STRASBOURG : PREMIERE NATIONALE !

Le conseil municipal de Strasbourg a voté le 7 juin à l'unanimité la construction d'un cimetière confessionnel musulman sous gestion publique, une première en France, a-t-on appris auprès d'Olivier Bitz, adjoint chargé des cultes et de la sécurité à la mairie.

"C'est une décision historique, une première en France permise par le droit local alsacien et mosellan", s'est-il félicité en insistant sur "l'égalité de traitement entre les différentes religions".

Le cimetière musulman s'étendra d'ici l'automne 2011 sur 25.000 m² dans le quartier de la Meinau. La ville devra débourser environ 800.000 euros pour sa création. "Depuis 1973 il y a des carrés musulmans dans quelques cimetières strasbourgeois mais ils arrivent à saturation", a repris Olivier Bitz.

Interdite dans le reste de la France, la création d'un cimetière musulman sous gestion publique est permise par le droit local d'Alsace-Moselle.

"C'est l'application dynamique du droit local qui permet d'en étendre les bénéfices à une religion qui à l'origine n'était pas reconnue par le régime concordataire", a précisé Olivier Bitz. En effet selon le droit local d'Alsace-Moselle, les autorités organisent les cultes catholique, protestant et israélite. L'islam n'a pas le statut de culte reconnu mais la municipalité traite avec les associations cultuelles musulmanes, favorisées par le droit local.

En France, 2 cimetières musulmans existent déjà à Bobigny et à Marseille mais sont gérés par des initiatives privées.

 

La communauté musulmane n'est pas en reste à Strasbourg ou des avancées ont été faites : outre la construction de ce cimetière musulman, la grande mosquée de Strasbourg ouvrira ses portes en 2011, celle-ci aura son minaret (qui a fait polémique notamment avec le Front National).

 

GAY PRIDE : 3 000 PARTICIPANTS

Environ 3 000 personnes ont défilées dans une ambiance bon enfant dans les rues de Strasbourg lors de la Marche de la visibilité lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre et intersexe.

Ils dénoncent l'homophobie et la transphobie et revendique le PACS en mairie, le mariage ou encore l'adoption d'enfant par un couple du même sexe.

 

LA FIBRE OPTIQUE A STRASBOURG AVANT NOEL

Orange va déployer la fibre optique à Strasbourg, ce qui permettra de recevoir Internet en 100 mégas contre 20 mégas pour l'ADSL actuellement.

Le déploiement va être effectué partiellement dans les quartiers Gare, Centre, Robertsau, Orangerie, Esplanade et Neudorf. La fibre optique sera opérationnelle avant Noël 2010.

Seul Orange et Free déploieront la fibre dans les immeubles (à condition que les syndics et bailleurs soient d'accord), mais une fois raccordé à la fibre optique, vous êtes libre de choisir le FAI que vous désirez.

Strasbourg est donc la première ville à dévoiler son plan pour le très haut débit jusqu'à l'abonné. Roland Ries s'est félicité du rayonnement national et européen que prend ainsi la ville de Strasbourg.

 

CARNAVAL : DES MILLIERS DE PERSONNES DANS LES RUES

Le carnaval de Strasbourg qui avait été annulé en mars en raison de la tempête s'est déroulé le 19 juin.

Cette Première Parade de l'été a rassemblée des milliers de personnes dans les rues strasbourgeoises, ce carnaval s'est déroulé en nocturne, à partir de 21h et s'est achevée vers 23h45 avec un concert pyrotechnique place Kleber.

Une parade 2010 très appréciée des strasbourgeois, la ville pourrait renouveler l'événement l'an prochain.

 

FETE DE LA MUSIQUE : PAS DE TRAM MAIS DES DEBORDEMENTS

La fête de la musique à rassemblée plusieurs milliers de strasbourgeois dans les rues. Si cette fête s'est plutôt bien passé, dès 20h00, il fallait marcher pour regagner son domicile puisque le réseau CTS à pris fin à cette heure là en raison d'une grève.

Des débordements ont eu lieu dans le centre-ville, au total, la police a procédé à 20 interpellations pour port d'arme prohibée, rébellion, vol, détention de produits stupéfiants, violences volontaires en état d'ivresse, dégradations volontaires, outrage à agent.

Des bâtiments privés ont été dégradés et du mobilier urbain détruit, une fête de la musique plus calme que l'année précédente ou quelques véhicules avaient été incendiés.

 

PRISON DE L'ELSAU : UN DETENU DANGEREUX AGRESSE UN GARDIEN

Un homme de 27 ans a été jugé pour avoir agressé avec un couteau un gardien de la maison d'arrêt de l'Elsau ou il était incarcéré.

Cet homme réputé comme dangereux avait occasionné 2 blessures au bras d'un surveillant de la prison le 24 mai dernier. Lorsque plusieurs gardiens l'escortaient pour sa promenade, ils lui ont retiré une pince que le détenu possédait, s'est alors qu'il s'est saisi de son couteau qu'il avait dissimulé dans son pantalon et a blessé au bras un des gardiens.

Il a déjà un casier judiciaire chargé ou figure 14 condamnations dont 10 pour violences, il est actuellement mis en examen pour un assassinat en Seine-et-Marne et un meurtre dans l'Essonne.

Lors de sa comparution devant le tribunal à Strasbourg, l'homme était entouré des hommes du GIPN, il a été condamné à 2 ans de prison ferme avec maintien en détention et il devra indemniser les victimes à hauteur de 1 000 € et 700 €.

Il sera prochainement rejugé pour avoir menacé et insulté un autre fonctionnaire de l'administration pénitentiaire de Strasbourg.


INCENDIE A LA PRISON DE L'ELSAU

Un feu sans conséquence a éclaté le 23 juin à la maison d'arrêt de l'Elsau à Strasbourg. Vers 9 h 50, un incendie de faible ampleur a éclaté dans une cellule de détention. Les flammes ont été rapidement éteintes avec les moyens du bord avant l'arrivée des sapeurs pompiers. Une trentaine de détenus ont toutefois dû être provisoirement évacués. L'incident n'a fait aucun blessé.

 

MANIFESTATION POUR LA DEFENSE DES RETRAITES : 10 000 PERSONNES

La manifestation pour la défense des retraites à réunie entre 6 500 personnes selon la police et 10 000 personnes selon les organisateurs. La manifestation a entrainée de très fortes perturbations sur le réseau CTS déjà très perturbé par la grève des conducteurs.

 

FIN DU BAC : APERO GEANT ET DEGRADATIONS

Entre 1 500 et 2 000 lycéens ont fêté la fin des épreuves du bac par un apéro géant au parc de l'Orangerie dans la nuit du 23 au 24 juin.

Avertis, policiers et pompiers étaient présents à titre préventif. Les pompiers ont pris en charge une jeune fille qui avait trop bu.

Au lendemain matin, le parc ressemble à une poubelle géante avec des détritus partout, on a constaté également des dégradations, des bancs ont été arrachés, le système d'arrosage automatique a été endommagé...

Les lycéens ont prévu un nouvel apéro au même endroit le jour des résultats du bac le 6 juillet.

 

NOUVEL INCENDIE A LA PRISON DE L'ELSAU

Cinq surveillants et trois détenus de la maison d'arrêt de Strasbourg ont été légèrement incommodés le 26 juin par des fumées après un feu de matelas rapidement maîtrisé dans une cellule du quartier disciplinaire, a-t-on appris auprès des pompiers.

Pour une raison inconnue, le feu a pris vers 16H50 sur un matelas mais a été très vite maîtrisé, selon la même source.

Cinq agents et trois détenus, incommodés par les émanations de fumées, ont été examinés sur place mais leur état n'a pas nécessité de transfert à l'hôpital, a-t-on ajouté.

 

18 TOMBES MUSULMANES PROFANEES

Dans la nuit du 28 au 29 juin, le carré musulman du cimetière Nord de Strasbourg a été la cible de profanations. Au total, 18 tombes ont été profanées dont 12 qui ont été renversées et sur les 6 autres, les plaques et/ou décorations ont été cassées, aucune inscription n'a été taguée sur les stèles.

Les condamnations de cet acte se multiplient de tous bords.

Réaction du maire de Strasbourg Roland Ries : « Au nom de tous les Strasbourgeois, je condamne fermement cet acte de vandalisme qui ne vise qu'à exacerber les tensions et raviver les sentiments les plus vils », « Les différentes communautés doivent plus que jamais rester soudées et poursuivre le dialogue pour donner tort aux auteurs de ces profanations ». Roland Ries a indiquer que les frais de remise en état des sépultures seront pris en charge par la Ville de Strasbourg.

 

LE VEL'HOP ARRIVE

Après Vélo'v et Vélib', il y aura bientôt Vél'hop. Le nouveau système de vélo partagé, héritier direct de Vélocation, a été présenté hier à Strasbourg, mais ne circulera dans les rues de la capitale alsacienne qu'à la rentrée. 1850 vélos au garde-boue vert pomme seraient alors répartis dans trois agences à proximité du centre-ville. Le dispositif, qui sera doté de personnel et partiellement automatisé pour permettre un accès 24h/24h, devrait ensuite monter en puissance pour atteindre 4400 vélos dans un an et demi. Particularité du Vél'hop: les utilisateurs devront le déposer à l'endroit où ils l'ont pris. Le Vél'hop se louera à l'heure (1 euros), à la journée (5 euros), ou avec un abonnement au mois (minimum 19 euros) ou à l'année (minimum 99 euros). La communauté urbaine de Strasbourg a confié le marché public à un groupement composé de la CTS, Véloemploi (Vélocation), et Transdev.

 

PORT-DU-RHIN : L'HOTEL IBIS RASE EN JUILLET

L'hôtel Ibis du Port-du-Rhin qui avait brûlé le 4 juillet 2009 lors du sommet de l'OTAN va être démoli. Le permes de démolition a été délivré le 15 juin à la société colmarienne Sogesthimmo, propriétaire du bâtiment. Les travaux seront lancés en juillet. Le fronton de l'hôtel sur lequel est gravé son année de construction devrait être conservé.

Si officiellement le black bloc est tenu responsable de l'incendie de l'hôtel, il semblerait bel et bien que ce soit la police qui est à l'origine de l'incendie, via un tir de grenade lacrymogène depuis un hélicoptère. La grenade aurait ricoché sur le sol et aurait ainsi pénétré dans l'hôtel, provoquant l'incendie du bâtiment.

Par ailleurs, les vestiges du poste-frontière vont aussi être démolis. Un arrêté préfectoral daté du 1er avril autorise la Direction Interrégionale des Douanes à raser les vestiges du poste-frontière qui avait été incendié le 4 avril 2009 par le black bloc. Quelques semaines après le sinistre, la partie haute du bâtiment qui était sur le pont de l'Europe avait été rasée, mais il reste les 2 étages inférieurs. La démolition de ces 2 niveaux restant devra prendre en compte le fait qu'ils font partie du dispositif de soutènement de la rampe du pont de l'Europe.

 

STRASBOURG : L'ECOLE SAINTE-ANNE INCENDIEE

L'école Sainte-Anne située dans le quartier du Neudorf à Strasbourg a été incendiée dans la nuit du 30 juin au 1er juillet. Aucune victime n'est a déploré. Le système pare-feu de l'école a permis de sauvegarder les salles de classes et de contenir l'incendie dans la partie administrative ou il a été allumé.

La police a ouvert une enquête.

 

LE RACING RETROGRADE EN CFA

Le RCS a passé devant la DNCG le 1er juillet, ce passage devant le gendarme financier du football français aura été une catastophe pour le RCS puisque la DNCG a décider de rétrograder le RCS en CFA.

Le RCS subit une descente aux enfers, encore en Ligue 1 à la saison 2007/2008, le racing a été relégué en Ligue 2 pour les saisons 2008/2009 et 2009/2010 relégué en National à la fin de la saison 2009/2010, la DNCG rétrograde finalement le RCS en CFA.

Le RCS fera appel de cette décision et sera soutenu par la Ville de Strasbourg.

 

INCENDIE DE L'ECOLE SAINTE-ANNE : 2 INTERPELLATIONS

Les policiers de la brigade criminelle de la sureté départementale ont interpellé le 1er juillet dans la soirée deux jeunes soupçonnés d'avoir mis le feu à l'école Sainte-Anne à Strasbourg. L'un d'eux a expliqué avoir agi pour effacer les traces de leur passage. Les deux jeunes, âgés de 18 et 20 ans, avaient dérobé du matériel. Ils sont actuellement en garde à vue.

 

LE TGI DE STRASBOURG INCENDIE

Le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg a été la cible d'un incendie volontaire dans la nuit du 12 au 13 juillet. Un homme agé d'une trentaine d'année a brisé une vitre du tribunal avant d'y jeter un cocktail molotov, les pompiers prévenus rapidement par des témoins de la scène ont pu limiter les dégâts, en présence du procureur de Strasbourg et de son substitut, ils ont effectuer une reconnaissance du reste du tribunal, l'enquête est en cours, la police recherche toujours l'incendiaire. 

 

EMEUTES DU 14 JUILLET : BLACK-OUT TOTAL SUR LES CHIFFRES

Le ministre de l'Interieur impose un black-out total sur les chiffres des voitures brûlées lors des nuits du 13 au 14 et du 14 au 15 juillet. Il a interdit aux préfectures d'annoncer le bilan et aucun chiffre national ne sera donné, officiellement pour mettre un terme au concours entre villes.

Même si la tendance est à la baisse au niveau national et dans certaines villes, la ville de Strasbourg reste plus où moins fidèle à son triste bilan d'une cinquantaine de véhicules détruits lors de ces 2 nuits.

 

WOLFISHEIM : UN CIMETIERE PROFANE

Au total, 27 tombes ont été découvertes profanées le 21 juillet au cimetière israélite de Wolfisheim. Les pierres tombales, dont certaines marquaient le repos d'enfants, ont été renversées ou brisées mais il n'y a pas de tags ni d'inscription. Un mode opératoire qui rappelle la précédente profanation des tombes musulmanes du cimetière nord de Strasbourg. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Strasbourg, qui a fait procéder aux relevés, mais les policiers de Strasbourg sont également venus sur place dans l'idée d'effectuer des rapprochements éventuels entre les deux profanations.

 

LE RCS REINTEGRE EN NATIONAL

La commission d'appel de la DNCG a décidé de réintégrer le RC Strasbourg en National le 22 juillet. Cette décision a été prise au vu du dossier d'appel auquel ont été ajouté 2,6 millions d'euros, somme qui manquait au budget pour le National.

La DNCG avait relégué le RCS en CFA début juillet.

 

EURO 2016 : STRASBOURG RETIRE SA CANDIDATURE

Le maire de Strasbourg Roland Ries et le président de la CUS ont annoncé le 29 juillet le retrait de la cadidature de Strasbourg pour l'organisation de l'Euro 2016 de football.

Ce retrait trouve son origine dans le financement de la destruction-reconstruction du stade de la Meinau estimé à 160 millions d'euros. L'Etat ne participant qu'à hauteur de 10% de la somme soit 16 millions d'euros, le conseil général du Bas-Rhin mettant sur la table 14 millions d'euros, il reste 130 millions d'euros à la charge de la CUS, le stade ne pouvant pas être financé par les seuls contribuables de la CUS via leurs impôts.

Depuis le 1er juin, Roland Ries avait écrit à maintes reprise au président de la République Nicolas Sarkozy et à la ministre des Sports Roselyne Bachelot pour augmenter la participation financière de l'Etat de 10% à 35%, reverser aux villes organisatrices une partie des excédents financiers liés à l'organisation de l'Euro 2016 et créer un fonds d'aide à l’investissement en faveur des stades par une partie des droits de télévision et par un prélèvement sur les paris en ligne. Ses courriers sont toujours resté lettres mortes.

Devant le mutisme du plus haut niveau de l'Etat, Strasbourg se retire donc de l'organisation de l'Euro 2016 pour ne pas faire supporter le coût du stade aux contribuables. Avec en plus un club de football qui évolue en National.

 

Cette candidature était bien mal partie, avec l'abandon du projet de l'Eurostadium, ce nouveau stade de 42 000 places qui aurait du être construit à Eckbolsheim (projet total de 400 millions d'euros dont 300 millions auraient été financé par Hammerson et le reste par la CUS), puis le premier projet de rénovation de la Meinau, puis le second projet de destruction-reconstruction du stade de la Meinau et les déboires du RCS tant sur le plan sportif qu'administratif.

 

SEISME DANS LE BAS-RHIN

Un séisme de magnitude 3,6 sur l'échelle ouverte de Richter s'est produit le vendredi 30 juillet à 3h56 dans le Bas-Rhin. L'épicentre de la secousse est situé à Mommenheim, près de Haguenau. Ce tremblement de terre qui n'a fait aucun dégât ni victime a été ressenti jusqu'à Strasbourg.

 

MEURTRE A SCHILTIGHEIM

Un homme de 55 ans a été retrouvé mort le 2 août vers 8h du matin sur le parking du supermarché Simply Market de Schiltigheim. L'homme gisait partiellement dénudé sur une des places de parking, et présente une dizaine de plaies par arme blanche localisées à la tête et au cou.

Le meurtrier présumé agé de 36 ans a été placé en garde à vue, ainsi que son beau-père. Le suspect de 36 ans est très défavorablement connu des services de police.

 

STRASBOURG : LE CAMION ARRACHE LA LIGNE AERIENNE DU TRAM

Le 2 août, un camion-grue a arraché près de 200 mètres de ligne aérienne sur la ligne E du tram.

C'est en partant de son chantier de la Cour Européenne des Droits de l'Homme à la Robertsau, le chauffeur a oublier de replier la grue de son camion, c'est en franchissant un carrefour ou les lignes de tram passent que la grue a arraché près de 200 mètres de caténaire, les supports de caténaire et un pylone.

Il n'aura même pas fallu 3 jours de travail aux équipes techniques pour remettre la ligne en état. Devant les dégâts considérables, 2 équipes se relayaient jour et nuit pour rétablir la ligne. Le montant des dégâts n'a pas encore été chiffré mais sera très élevé.

 

MEURTRE A SCHILTIGHEIM : LE SUSPECT ECROUE

L'homme suspecté du meurtre d'un homme de 55 ans à Schiltigheim a été mis en examen et écroué pour "homicide volontaire", la victime lui avait fait des avances sexuelles. Le suspect qui risque 30 ans de réclusion criminelle a déjà un lourd passé judiciaire avec 15 mentions pour violences et menaces de mort.

 

TIR DE CARABINE AU NEUDORF : 1 BLESSE

Une infirmière de 33 ans a été blessée à la gorge par un tir de carabine en pleine rue le 5 août vers 18h30 avenue Aristide Briand dans le quartier du Neudorf. La victime traversait le passage piéton et a ressenti un choc à la gorge, portant sa main à la gorge, elle a vu le sang couler et s'est immédiatement effondrée au sol. Une passante a prévenu les secours, la victime encore hospitalisée déposera plainte dès qu'elle sortira de l'hopital.

 

CRONENBOURG : DES POLICIERS PRIS POUR CIBLE

Les pompiers ont été appelés pour un feu de voiture rue Kepler dans le quartier de Cronenbourg dans la nuit du 6 au 7 août. Un équipage de police s'est déplacé pour sécuriser l'intervention des pompiers, mais lorsque ces derniers procédaient à l'extinction du véhicule en flammes, les policiers ont été la cibles de jets de pierres depuis le toit d'une tour de 13 étages.
Aucun policier n'a été blessé mais leur véhicule a été sérieusement endommagé : toit perforé, pare-brise brisé, enfoncements multiples dans la carrosserie. 

 

SCHILTIGHEIM : LES RESTOS DU COEUR PRIS POUR CIBLE

Plusieurs véhicules des Restos du Coeur de Schiltigheim ont été incendiés dans la nuit du 10 au 11 août.

Au total, 3 véhicules ont été détruits, les flammes ont également endommagé le bâtiment des Restos du Coeur. Les premiers éléments de l'enquête montrent que c'est le véhicule du milieu qui a été incendié, se propageant aux 2 autres véhicules garés de part et d'autre.
Plusieurs mineurs ont été interpellés dans l'après-midi du 11 août, ils sont soupçonné d'avoir incendié les véhicules. 

Les Restos qui comptent désormais sur la solidarité des autres Restos du Coeur mais aussi sur celle du public pour arriver à remplacer les 3 véhicules détruits.

 

INCENDIE DE L'ECOLE SAINTE-ANNE : CONDAMNATIONS

Les incendiaires présumés de l'école Sainte-Anne ont été jugés par le tribunal correctionnel de Strasbourg le 11 août. Reconnus coupables par le tribunal, ils ont été condamnés à 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis avec mandat de dépôt, le receleur qui leur avait acheté du matériel volé dans l'école a écopé de 4 mois de prison avec sursis.

Les 2 incendiaires avaient mis le feu à l'école dans la nuit du 30 juin au 1er juillet pour effacer les traces de leur cambriolage, le montant des dégâts s'élève à 450 000 euros.

 

NEUHOF : DES POLICIERS PRIS POUR CIBLE

Un contrôle routier a dégénéré en caillassage des forces de l'ordre  dans la soirée du 11 août dans le quartier du Neuhof.

Tout à commencé quand des policiers ont arrêté un cyclomotoriste pour le non-respect d'un stop, ils ont constaté que le scooter n'avait pas de plaques d'immatriculation et était pourvu de pneus lisses. Le cyclomotoriste de 20 ans a repoussé le policier en proférant insultes et menaces, les policiers se sont alors retrouvé encerclé par 30 à 50 personnes, devant l'hostilité ambiante, ils ont quitté les lieux. Les renforts de police arrivés peu après ont essuyés des jets de pierres, un chariot de supermarché est lancé sur les policiers depuis le haut d'une barre d'immeuble.

Le cyclomotoriste par qui tout a commencé a été condamné à 2 ans d'emprisonnement dont 1 avec sursis mise à l'épreuve, il a été placé sous mandat de dépôt.

 

EMEUTES A LA MEINAU

Des émeutes ont éclatées dans le quartier de la Meinau dans la nuit du 19 au 20 août. Bilan des émeutes : 4 véhicules incendiés et un bâtiment endommagé.

Tout a commencé quand une patrouille de police a croisé un scooter sur lequel étaient montés 3 jeunes gens, en voulant évité la voiture de police, le conducteur du 2 roues a perdu le contrôle de son engin et s'est encastré dans un pylône. Il a pris la fuite en laissant ses 2 passagers dont l'un inanimé sur la chaussée.

Rapidement un attroupement d'une cinquantaine de personnes se forme sur les lieux de l'accident, les pompiers essuient alors des jets de pierres, puis les policiers sont également pris pour cible. Les 2 jeunes âgés de 18 et 25 ans sont transportés au CHU de Hautepierre pour des blessures sans gravité.

Plus tard dans la soirée, 4 véhicules sont incendiés dans le quartier, le centre socio-culturel a été endommagé par un véhicule en flammes. Ces incendies ont fait intervenir pompiers et policiers qui ont à nouveau été la cible de nombreux jets de pierres qui n'ont fait que des dégâts matériels sur les véhicules.

Le calme est revenu vers 2h du matin, la police n'a procédé à aucune interpellation.

 

LA PLACE ADRIEN ZELLER VOIT LE JOUR

Adrien Zeller, ancien président du Conseil Régional d'Alsace était un fervent défenseur de l'Alsace, il s'est éteint le 22 août 2009. Le 25 janvier 2010, la Vilmle de Strasbourg avait voté à l'unanimité le changement de nom de la Place du Wacken (siège du Conseil Régional d'Alsace) en Place Adrien Zeller, en son hommage.

Cette place sera inaugurée le 3 septembre 2010, lors de l'ouverture de la foire européenne.

 

UN QUICK 100% HALAL A STRASBOURG

Le Quick de Strasbourg-Hautepierre proposera dès le mercredi 1er septembre une offre 100% halal. Cette décision a été rendue publique le 31 août. En même temps, 13 autres restaurants de la chaîne passent au 100% halal dont celui de Kingersheim dans le Haut-Rhin. Ces 14 restaurants halal supplémentaires viennent s'ajouter aux 8 déjà présents soit un total de 22 restaurants 100% halal sur toute la France.

 

PORTES OUVERTES CHEZ LES POMPIERS : UN VIF SUCCES

Le SDIS 67 (Service Départemental d'Incendie et de Secours) avait organisé une journée portes ouvertes au centre de secours Ouest de Strasbourg dans le quartier de Cronenbourg.

Cette journée a rencontré un vif succès puisque les Bas-Rhinois étaient quelques milliers à franchir les portes de la caserne des pompiers. Cette journée à permis de faire (re)découvrir les différents aspects du métier de sapeur-pompier.

De nombreux stands et manoeuvres étaient proposés, présentation des véhicules, des risques domestiques, animations pour enfants [déroulé de tuyaux, extinction d'une cabane en feu (feu fictif)...], présentation de la tenue de feu avec essayage pour les volontaires, manoeuvre sur une fuite de produit toxique avec victime, manoeuvre de désincarcération d'une voiture accidenté, manoeuvre d'extinction d'une habitation en feu. 
La manoeuvre la plus appréciée semble être l'intervention conjointe de la police et des pompiers sur une prise d'otages fictive.

Cette manoeuvre avait pour scénario une prise d'otages au 10è étage d'une tour d'habitation. Le forcené retenait 2 otages dont 1 qu'il avait blessé par arme à feu. Pour sécuriser l'intervention des pompiers, l'unité d'élite de la police (le GIPN, Groupe d'Intervention de la Police Nationale) est intervenu en rappel sur la tour, le forcené est alors sorti de la tour avec un otage, il a été appréhendé, les pompiers (le GRIMP, Groupe de Reconaissance et d'Intervention en Milieu Périlleux) a alors évacué l'otage blessé par la façade du bâtiment grâce à des cordes.

 

INAUGURATION DE LA PLACE ADRIEN ZELLER

Comme nous vous l'avions annoncé un peu plus haut, la place Adrien Zeller a été inaugurée le 3 septembre lors de l'ouverture de la foire européenne. La place du Wacken cède donc son nom pour Adrien Zeller.

Les plaques de rues en version bilingue ont été dévoilée conjointement par Huguette Zeller (la femme d'Adrien Zeller), Roland Ries (maire de Strasbourg) et Jean-Louis Borloo (ministre de l'écologie et du développement durable).


Photo de France 3 Alsace.

 

LE RCS PRIS POUR CIBLE EN CORSE

Le Racing Club de Strasbourg qui était en déplacement à Bastia pour le compte de la 5è journée de national a été pris pour cible à plusieurs reprises :  une bombe a explosée en pleine nuit devant leur hôtel, ensuite, ils ont été copieusement insultés dans les couloirs du stade et pour finir, leur bus a été caillassé, aucun blessé n'est à déplorer.

 

QUICK HALAL : UNE PLAINTE DEPOSEE

Le mouvement d'extrême droite Alsace d'Abord a déposé plainte à Strasbourg pour "discrimination" suite à la décision de la chaîne de restauration rapide d'augmenter le nombre de ses restaurants 100% halal. Alsace d'abord fustige notamment les 2 Quick alsacien devenu entièrement halal (Quick de Strasbourg-Hautepierre et Quick de Kingersheim).

«Ces restaurants étaient des lieux d'accueil, de mixité, et voilà qu'on change les règles et on réserve de fait ces établissements à la population musulmane», a dénoncé Jacques Cordonnier (président d'Alsace d'Abord) lors d'une conférence de presse, il a également annoncé avoir saisi la HALDE.

De son côté, Quick assure qu'un burger non halal sera proposé dans ces établissement avant la fin de l'année, et que le halal n'est pas une autre viande, il s'agit de la même viande, mais l'animal est abattu selon les rites musulmans, le goût ne change pas !

 

page suivante

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau