Espace membre

Rester connecté Mot de passe perdu ? | Créer un compte
 

 

 

logo-alsace.jpg

 

News en direct de Strasbourg (et Grand Strasbourg)

EMEUTES A STRASBOURG

Le passage à la nouvelle année a été très dur à Strasbourg ou environ 350 voitures ont brûlées, des émeutes ont éclattées dans les quartiers du Neuhof et de la Meinau, tandis qu'un policier a été gravement bléssé dans le quartier du Neudorf par un tir de mortier.

 

STRASBOURG : LA PLUS GRANDE UNIVERSITE DE FRANCE

La plus grande université de France va voir le jour à Strasbourg le 6 janvier 2009. Elle rassemblera 42 000 étudiants et 5 300 chercheurs. C'est la conséquence de la fusion de Strasbourg I (Université Louis Pasteur : sciences, économie et médecine), de Strasbourg II (Université Marc-Bloch : langues et sciences humaines) et de Strasbourg III (Université Robert Schuman : droit, sciences politiques et IUT). En plus elle fait partie des 18 universtés autonomes.

 

SYNAGOGUE ATTAQUEE

La synagogue de Schiltigheim a été la cible de 3 cocktails molotov dans la nuit du 11 au 12 janvier. Ils n'ont par chance provoqué aucun dégât si ce n'est le noircicement d'un mur. Les synagogue ce font de plus attaquer. Le 5 janvier, la synagogue de Lingolsheim avait été taguée tandis que celle de Toulouse avait été incendiée à la voiture bélier également dans la nuit du 11 au 12 janvier, la synagogue de Saint-Denis a été la cible de 9 cocktails molotov. Et la liste n'est pas complète.

 

LYCEE EMILE MATHIS : LE PROVISEUR MENACE DE MORT PAR UN ELEVE

Le proviseur du lycée Emile Mathis de Schiltigheim et son adjointe ont été menacé de mort par un élève.

Agé de 19 ans, il était absent des cours pendant 2 semaines et aurait été désinscrit du bac.

Le 8 janvier vers 16h30, il est revenu au lycée avec une arme de poing et visait la poitrine du proviseur. Il a déclaré "Je veux que vous ayez aussi peur que moi. La prochaine fois que je vous vois,  je vous tire deux balles dans la tête". Il s'est rendu plus tard à la police.

Il a été condamné à 1 an de prison dont 6 mois avec sursis sans mandat de dépôt lors des comparutions immédiates du 12 janvier.

 

L'ARRIVEE DES UTEQ

Strasbourg sera dotée des Unités Territoriales de Quartier en 2009. Il y aura 2 UTEQ, une sera chargée des quartiers sud (il s'agirait des quartiers du Neuhof et de la Meinau) tandis que la 2e serait en charge des quartiers ouest (il s'agirait des quartiers de la Montagne Verte, de Koenigshoffen, d'Hautepierre et de Cronenbourg). Ils patrouilleront dans ces quartiers en fin d'après-midi et durant la nuit. Ces 2 unités seront composées de policiers strasbourgeois et de renforts exterieurs, elle devrait voir le jour en milieu d'année. Pour les appuyer, il y aura en renfort une compagne de sécurisation.

 

GREVE DU 29 JANVIER : TRES GROSSE MOBILISATION

Au niveau national, la grève du 29 janvier a rassemblée 2,5 millions de manifestants dont 20 000 à Strasbourg. De mémoire, il faut remonter à mai 68 pour compter autant de manifestants dans les rue strasbourgeoises. Le réseau de la CTS n'a fonctionné qu'a 45% entre 6h00 et 20h00 et n'a pas fonctionné du tout entre 4h30 et 6h00 et 20h00 et 0h30. La municipalité a mise en place le SMA dans les écoles, le dispositif prévu pouvait accueillir 4 340 enfants, seulement 200 y ont été inscrit et 99 réellement présent.

 

SOMMET DE L'OTAN : STRASBOURG EN ETAT DE SIEGE

Le sommet de l'OTAN aura lieu à Baden-Baden et à Strasbourg les 3 et 4 avril prochain. L'Allemagne a fait savoir qu'elle mobilisera 12 000 policiers et 50 000 000 d'euros pour l'évènement.

Coté français, on attend :

- 2 500 journalistes,

- la fermeture de 13 établissement scolaires (liste non-définitive : Collège et école Saint-Etienne, Groupe scolaire Branly 2, Lycée Kléber, Ecole du Wacken, Lycée Fustel de Coulanges, Ecole maternelle Louis Pasteur, Lycée Jean Geiler de Kaysesberg, Ecole Sainte Madeleine, Centre Collège, Institut de la Doctrine Chrétienne, Institut Providence, Ecole Schoepflin),

- les quartiers du Wacken et de la Cathédrale seront totalement bouclés,

- plusieurs milliers de policiers

- le match opposant Strasbourg à Ajaccio pourrait être reporté,

- les transports en communs seront déviés des zones sécurisées et pourrait être perturbés sur le reste du réseau

- les commerces et théâtres se trovant dans les zones sécurisées seront fermé

- la circulation automobile sera très fortement perturbée dans toute la ville

- le Pont de l'Europe ainsi que le pont SNCF (liaison Strasbourg-Kehl) pourrait être fermé

 

UNE ETUDIANTE ANGLAISE PORTEE DISPARUE

Claire Brady, une jeune étudiante en droit anglaise de 21 ans suivant un programme Erasmus à Strasbourg n'a plus donné de nouvelles à sa famille depuis le 14 décembre dernier et un mail envoyé à sa mère depuis l'Alsace. 
La famille, très inquiète, a prévenu la police britannique qui suit les recherches via Interpol avec la police française. 

Claire Brady mesure environ 1.55 m. Elle est mince et possède une longue chevelure rousse. Elle porte des lunettes. Toute personne ayant des renseignements est invitée à se mettre en rapport avec la police française par le 17 ou la police britannique sur 0300 123 1212 ou via le numéro d'appel concernant les personnes disparues 0500 700 700, en citant la référence 09MIS00157.

La police de Strasbourg l'a retrouvée le 1er fevrier 2009 au matin.

 

PISCINE D'HAUTEPIERRE INCENDIEE : 2 INTERPELLATIONS

Un homme de 20 ans se sentant surveillé par la police s'est rendue chez celle-ci pour avouer l'incendie criminel de la piscine de Hautepierre le 22 mai. Un deuxième homme de 19 ans qui était incarcéré à la prison de l'Elsau a été interpellé dans le cadre de cette affaire. Tous les 2 ont été mis en examen pour destruction de bien public par incendie et écroués. Dans la nuit du 21 au 22 mai 2008, une voiture belier avait été projeté sur l'entrée de la piscine puis incendiée. Le hall d'entrée et les vestiaires ont été entièrement brûlés, le système electrique très fortement endommagé, une semaine après, un violent orage éclatte noyant ainsi la chaudière sous 2 mètres d'eau. Le montant des dégâts se chiffre à 1 600 000€. La piscine n'a pu rouvrir ses portes que le 21 octobre dernier, avec pour hall d'entrée et vestiaires des préfabriqués.

 

TEMPETE

Strasbourg a été touchée par la tempête Quentin les 9 et 10 fevrier. Les vents atteignant les 100 km/h en pleine ville n'ont provoqués que peu de dégâts : arbres et branches cassés et chutes de tuiles sont a déplorer. Les pompiers du GRIMP (Groupe de Recherche et d'Intervention en Milieu Périlleux) ont du intervenir au centre commercial Rivétoile pour enlever une bache de 100m² qui menacait de tomber.

 

SIRENES HURLANTES

Des sirènes dépendant du réseau national d'alerte à la population se sont déclenchées inopinément à tour de rôle pendant une heure et demie mardi 17 fevrier dans différents quartiers de Strasbourg (Robertsau, Orangerie, Neudorf, Neuhof et Meinau) en raison d'un dysfonctionnement, a-t-on appris auprès des pompiers et de France Télécom.

Près de 600 appels ont submergé le standard des pompiers pendant la durée de cette fausse alerte, entre 11h25 et 13h soit une affluence «dix fois supérieure à la normale», a précisé le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Bas-Rhin.

«Un incident technique lié à un prestataire de service effectuant des travaux est à l'origine de ce dysfonctionnement», a indiqué le SDIS.

Le déclenchement des sirènes est géré par le service de la protection civile de la préfecture. Le réseau d'acheminement des signaux émis, exploité par France Télécom, date des années 1950 et a pour but d'alerter les populations en cas de danger immédiat.

Hérité de la Seconde Guerre mondiale et conçu au départ pour alerter les populations d'une menace aérienne (bombardement classique ou nucléaire), le Réseau national d'alerte (RNA) alimente quelque 4.500 sirènes sur tout le territoire français. Il peut aussi être mobilisé en cas d'accident majeur ou de grande catastrophe (nuage toxique, accident nucléaire...).

France Télécom a présenté «ses excuses aux populations pour le désagrément qu'elles ont pu subir». Le dysfonctionnement est partit d'une armoire technique dans le quartier de Neudorf.

 

L'UDS BLOQUEE

Les étudiants de l'Université De Strasbourg (UDS) reunits en Assemblée Générale le 18 fevrier ont voté le bloquage de l'université à partir du 19 fevrier. L'UDS est en grève depuis le 2 fevrier.

 

UTEQ ET COMPAGNIE  DE SECURISATION : PRECISIONS

Elles seront oppérationnelles à Strasbourg vers la mi-2009.

UTEQ

Nombre : 2

Effectif par UTEQ : 20 hommes

Mission : lutter dans la zone d'affectation contre la délinquance (plus précisément contre l'économie souterraine et les violences urbaines) et rétablir le dialogue et la confiance avec la population.

Zone d'affectation  : quartiers sud et ouest

COMPAGNIE DE SECURISATION

Nombre : 1

Effectf par compagnie : 100 hommes

Mission : appuyer l'UTEQ dans sa mission, lutte accrue contre les violences urbaines.

Zone d'affectation : Bas-Rhin, principalement quartiers sud et ouest de Strasbourg

 

MANIFESTATION : FERMETURE DE RIVETOILE

La manifestation des étudiants le mercredi 11 mars à contraint la direction du centre commercial Rivétoile à fermer toutes les entrées durant 10 à 20 minutes vers 17h30. Un groupe d'une vingtaine de personnes a reussi a pénétrer dedans mais en est ressorti. Cependant, sous l'un des passage couvert, un face à face a opposé manifestants et forces de l'odres durant plusieurs minutes ne causant aucunes dégradations pour le centre commercial. En fin de manifestation, des incidents ont éclattés entre manifestants et forces de l'ordre dans le quartier gare ou sans aucune raison, les gendarmes présents ont tirés des grenades lacrymogènes sur les manifestants, les passants et employés de commerces. Puis ont chargé et matraqués les manifestants.

La fermeture du centre commercial a été décidée pour éviter tout saccage ou émeute à l'interieur. Le centre comportant 3 niveau, il serait presque impossible de rétablir le calme en cas d'émeute comme cela avait été le cas lors de l'émeute du 27 mars 2007 à la Gare Du Nord à Paris, où compte tenu des 5 niveau et de l'architecture complexe de la gare, la police avait mis plus de 7 heures avan de rétablir le calme. Cette fermeture a aussi été décidée suite à l'invasion par les étudiants du centre commercial des Halles le 5 mars dernier ou ils avaient manifesté en masse leur mécontentement.

 

LES ETUDIANTS ENVAHISSENT LES GALERIES LAFAYETTES

Le 17 mars, une centaine d'étudiants ont envahit les Galeries Lafayettes et y ont manifester durant quelques minutes, aucune dégradation n'a été constatée, quelques minutes plus tard, ils ont tenté la même opération quelques minutes plus tard au Virgin Megastore, sans succès, se heurtant au service de sécurité.

 

GREVE DU 19 MARS : MOBILISATION DE PLUS EN PLUS FORTE

La grève du 19 janvier avait rassemblée 20 000 manifestants à Strasbourg, celle du 19 mars en a rassemblée 35 000, le cortège faisait entre 2 et 3 km de long. Concernant le SMA, 11 300 enfants pouvaient beneficier du service minimum d'accueil,  seulement 178 enfants ont été présentés. Les étudiants ont quand à eux promené les forces de l'ordre dans les rues de Strasbourg, puis un face-à-face tendu les a opposés aux policiers et gardes mobiles à la Gallia, ils sont ensuite retourné sur le campus qu'ils occupent depuis le 10 fevrier.

 

UN NOUVEAU PREFET

Le préfet du Bas-Rhin et de l'Alsace Jean-Marc Rebière avait demandé à être délesté de ses fonctions pour des raisons familiales, c'est chose faite. Le 6 avril prochain, il cède sa place à Pierre-Etienne Bisch.

 

STRASBOURG EST SUR GOOGLE STREET VIEW

Depuis le 18 mars, Strasbourg est sur Google Street View. Ce service permet de se promener virtuellement dans les rues de la ville.

 

MANIFESTATION ETUDIANTE DU 24 MARS : LA GARE SOUS HAUTE SURVEILLANCE

La gare de Strasbourg est sous haute surveillance en raison de la manifestation étudiante. Les 3 grandes entrées de la gare sont barricadées par des grilles et gardées par plusieurs dizaines de CRS et gardes mobiles., l'accès se fait par une petite entrée sur le coté du batiment.

gare

Les précédentes manifestations étudiantes ont dégénérées en affrontements avec les forces de l'ordre. Les manifestants se dirigeaient pacifiquement vers la gare lorsqu'ils ont été la cible de jets de grenades lacrymogènes, de matraquage et de charges des forces de l'ordre sans aucune raison.

 

SOMMET DE L'OTAN : EMEUTES

Lors du sommet de l'OTAN, de violentes émeutes se sont déroulées à Strasbourg, plus d'informations sur la page SOMMET DE L'OTAN / EMEUTES.

 

SOMMET DE L'OTAN : EVALUATION DES DEGATS

Après les scènes de guerre civile à Strasbourg le 4 avril lors du sommet de l'Otan, l'heure de l'évaluation des dégâts est venue. Une première évaluation fait état de 15 millions d'euros de dégâts.

Rappelons que un hôtel, l'office du tourisme, une pharmacie, l'ancien poste frontière et le centre régional des douanes ont été incendiés, tandis qu'une station-service, une station de lavage, un bureau de poste, un distributeur de billet, un radar automatique et un grand nombre d'abribus et de panneaux publicitaires ont été vandalisés.

 

LES ENFANTS DE DON QUICHOTTE : CAMPEMENT

Les Enfants de Don Quichotte ont réinstallé un campement de plus d'une vingtaine de tentes quai Sturm. Le président de l'association, Augustin Legrand est présent dans le cadre du "Tour de France du mal-logement" pour sensibiliser les citoyens et élus.

Grace à lui, une petite victoire a été obtenue : les Enfants de Don Quichotte-Strasbourg installés dans les anciens locaux de la DDE de la rue des Foulons dans le quartier de la Montagne Verte peuvent l'occuper sans date butoir. Ils devaient le quitter le 30 avril puisque c'est la fin du plan hivernal.

Augustin Legrand est aussi venu annoncer que si rien ne bouge, le 15 mai sera la journée du campement solidaire où des campements de grandes envergures verront le jour dans les centres-ville des grandes villes françaises.

 

CAMPEMENT DES DON QUICHOTTE : OPERATION DE POLICE

Sur ordre de la préfecture, les CRS sont intervenus le samedi 25 avril à 5h30 du matin pour déloger les occupants du campement quai Sturm. Le président des Enfants de Don Quichotte-Strasbourg, a menacé de se pendre si la police faisait évacuer le campement. Devant cette menace, les forces de l'ordre n'ont pas fait évacuer le campement.

 

CAMPEMENT DES DON QUICHOTTE : VIOLENTE OPERATION DE POLICE

La nuit du lundi 27 au mardi 28 avril a été mouvementée pour les occupants du campement des Enfants de Don Quichotte-Strasbourg. Vers 0H15, 2 véhicules de la BAC, une dizaine de fourgons de CRS et le GIPN sont intervenus pour déloger les occupants. Les policiers ont alors frappés les personnes avec des coups de pieds, de poings, de matraques, ils ont fait usage de Taser, ils ont aussi frapper les chiens et insultés les occupants. Certaines personnes emmenées au commissariat ont du passer le reste de la nuit dehors dans la cour malgré le froid.

Deux personnes ont été transportées à l'hopital : Alexandre Glardon (le président des EDQ-Strasbourg) pour des bléssures diverses et un homme qui a été victime d'un tir de Taser.

Les Enfants de Don Quichotte ont terminés la nuit sur le parvis de la mairie. L'association a fait savoir que plusieurs plaintes seront déposées suite a ces violences. Ces dernières ont été condamnées par l'association DAL, la fondation Abbé Pierre et par le PS du Bas-Rhin.

La police et la préfecture démente toute forme de violence, tandis qu'elles ont été confirmées par Renaud Engel (trésorier des EDQ-Strasbourg) et par des témoins présents au moment de l'intervention des forces de l'ordre.

 

SOMMET DE L'OTAN : UNE PRIME POUR LES POLICIERS

Les fonctionnaires de police qui sont intervenus lors "d'évenements excpetionnels de violences urbaines" à Strasbourg, Bastia , aux Mureaux et en Outre-Mer vont percevoir une prime excpetionnelle de 300 euros. Les policiers blessés en service ou "ayant accompli des actes de courage et de dévouement particuliers" recevront 300 euros supplémentaires soit au total 600 euros.

 

DON QUICHOTTE / VIOLENCES POLICIERES : SUITE

Cyril, c'est lui qui a été victime du Taser. Il a été la cible de 2 tirs : un à l'abdomen et l'autre à la jambe. Ces tirs causants de gros problèmes cardiaques ont contraints les médecins à engager le pronostic vital. Il est ressorti de l'hôpital. 

Les Enfants de Don Quichotte sont désormais tous installés à la Montagne Verte. Les tentes cottoient les préfabriqués des anciens locaux de la DDE.

L'association a annoncé qu'elle manifesterait samedi après-midi à Strasbourg. Par ailleurs des plaintes seront déposées pour les violences subies et une pétition sera mise en place.

Tandis que les autorités démentent l'utilisation de la force lors de cette opération.

 

MANIFESTATION DU 1er MAI

Pour ce 1er mai, entre 4000 selon la police et 7000 personnes selon les syndicats ont manifesté (elles étaient entre 2 à 3.000 le 1er mai dernier). Le cortège rassemblait universitaires, étudiants, familles, pacifistes anti-Otan, Kurdes, salariés menacés de licenciement nottamment des salariés de General Motors, Saplast, Schaeffler, De Dietrich et Rhom and Haas, ainsi que des fonctionnaires des services pénitentiaires, qui doivent quitter Strasbourg pour Nancy.

La fin du cortège s'est déroulée dans le calme contrairement à l'année dernière ou des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre avaient eu lieu.

 

MANIFESTATION DON QUICHOTTE

Le rendez-vous était fixé samedi 2 mai 2009 à 14h place Kleber. Le rassemblement fait suite au délogement violent dont ont été victime les Don Quichotte dans la nuit du 27 au 28 avril. Une pétition contre les violences policières dont été victimes les Enfants de Don Quichotte a aussi été lancée. De nombreux citoyens l'ont signée ainsi que plusieurs élus : Philippe Bies (adjoint au maire), Armand Jung (député) et Eric Elkouby (député suppléant et adjoint au maire). Ce rassemblement s'est déroulé sous les yeux attentifs des policiers.

Armand Jung a déploré la lenteur du projet du village de chalet qui doit voir le jour rue de l'Ain dans le quartier de l'Elsau précisant que le "bivouac" à la Montagne Verte n'est pas une solution.

Alexandre Glardon (Président des Enfants de Don Quichotte-Strasbourg) a déclaré "si rien ne bouge dans les 4 ans, je passe à la lutte armée !"

Une banderole a été déployée avec écrit dessus :

Les Enfants de Don Quichotte-

Strasbourg

Un toit c'est un droit

Soutenez-nous...

 

UNIVERSITE DE STRASBOURG : FIN DE LA GREVE

L'Université de Strasbourg n'est plus en grève au 4 mai. Après 14 semaines de grèves et de blocages, les examens semblent difficiles a passer, mais le président de l'université a indiqué que les examens se dérouleront comme prévu initialement, sans aucun report. Seule une petite poignée d'étudiants résistent, ils seraient moins d'une dizaine a bloquer partiellement le Patio.

 

UN COLLEGE VANDALISE A HOERDT

Un collège de Hoerdt (à environ 20 km de Strasbourg) a été saccagé durant les vacances scolaires de Pâques. Les dégâts se chiffrent à 40 000 euros, il y a eu 25 vitres brisées, le bureau des surveillants entièrement saccagé, des volets et des stores arrachés et une poubelle incendiée.

 

LA PRISON BLOQUEE PAR LES GARDIENS

Une cinquantaine de gardiens de la Maison d'Arrêt de Strasbourg-Elsau a bloquée le 4 mai l'établissement pénitentiaire. Ils ont été délogé sans heurts par les CRS vers 8 heures. Les gardiens (qui n'ont pas le droit de grève) protestent contre la surpopulation carcérale, contre le manque de moyens et contre les conditions d'hygiène et de sécurité. Le mouvement est reconduit au 5 mai. 

La prison de l'Elsau compte 444 places et compte environ 750 détenus et seulement 120 surveillants, réellement 110 surveillants s'occupent des détenus, les 10 autres personnes sont affectées a des tâches administratives. 

 

PRISON BLOQUEE : CA CONTINUE

Une quarantaine de surveillants de la prison de l'Elsau ont bloqué l'accès de l'établissement le 5 mai avant d'êtres délogés par les forces de l'ordre, toujours sans heurts.

 

SOMMET DE L'OTAN : REPRESSION POLICIERE

Plus de 1700 cas de repression policière ont été signalés à la Legal Team et à la Medical Team. Cette dernière a aussi indiqué qu'elle avait soigné plus de 1000 blessés lors de la manifestation internationale du 4 avril. La Legal Team et la Medical Team assurent respectivement un soutient juridique et médical aux manifestants du contre-sommet de l'Otan.

Plus d'informations sur le site officiel de la Legal Team

Par ailleurs, le montant total des dégâts sera connu fin juin, une première estimation fait état de 15 millions d'euros de dégâts.

Une dizaine de plainte à l'encontre de l'Etat a été enregistrée suite au saccage du Port-du-Rhin. Ces plaintes ont été déposées par des habitants du quartier.

 

PRISON DE L'ELSAU : 3e JOUR DE BLOCAGE

Les gardiens de la prison de l'Elsau en sont à leur 3e jour de blocage. Ils ont incendiés des palettes et des pneus sur la route qui mène a la prison, ils ont aussi muré l'entrée de la prison avec des pavés. Ils ont été délogés par les CRS, ce qui a donné lieu à un face à face tendu, sans pour autant dégénérer en affrontement. Ils ont indiqué que si rien ne bouge, le mouvement va se radicaliser. Mouvement qui est d'ailleurs reconduit.

 

DON QUICHOTTE / VIOLENCES POLICIERES : 5 DEPOTS DE PLAINTES

Suite aux violences policières commises lors de l'évacuation du campement des Enfants de Don Quichotte dans la nuit du 27 au 28 avril, 5 plaintes ont été déposées pour "violences policières".

Plainte n°1 : déposée par l'association les Enfants de Don Quichotte-Strasbourg avec constitution de partie civile

Plainte n°2 : déposée par Alexandre Glardon (Président des Enfants de Don Quichotte-Strasbourg)

Plainte n°3 : déposée par Renaud Engel (Trésorier des Enfants de Don Quichotte-Strasbourg)

Plainte n°4 : déposée par Cyril Limbach (victime de 2 tirs de Taser, 5 jours d'ITT)

Plainte n°5 : déposée par Monique Brandorf (victime de coups)

 

4 JOURS DE BLOCAGE A LA PRISON DE L'ELSAU

Les gardiens de la prison de l'Elsau en sont à leur 4e jour de blocage. Ils ont été délogés par les CRS comme les 3 jours d'avant. La situation reste tendue entre les gardiens et les forces de l'ordre.

 

PRISON DE L'ELSAU, FIN DU BLOCAGE

La prison de l'Elsau n'est plus bloquée après 4 jours de blocage. Cette décision fait suite a la rencontre des syndicats avec la Chancellerie. Le bloquage des établissements pénitentiaires est suspendu sur une grande majorité du territoire français. Cependant, si les revendications n'abouttissent pas, le mouvement reprendra la semaine suivante.

 

GRIPPE A-H1N1 : 2 CAS A STRASBOURG

L'Institut de Veille Sanitaire a confirmé que l'adolescent de 13 ans et sa mère qui sont rentrés d'un voyage de New York sont porteurs de la grippe A-H1N1. Ils ont soigné dans l'unité des maladies infectieuses et tropicales du Nouvel Hopital Civil.

Trois autres cas suspects à Strasbourg sont hospitalisés au NHC, les résultats des analyses doivent être connus d'ici peu.

 

DON QUICHOTTE : NOUVELLE MANIFESTATION

Les Enfants de Don Quichotte se sont réinstallé place Kleber le samedi 9 mai 2009 pour dénoncer les violences policières dont ils ont été victimes et pour dénoncer l'attitude des pouvoirs publics envers les sans-abri au travers d'une pétition. C'est la suite de l'opération similaire du samedi 2 mai. Ce jour là, l'association avait récoltée plus de 1400 signatures pour la pétition.

 

3e CAS DE GRIPPE A-H1N1 A STRASBOURG

L'IVS a confirmé un 3e cas de grippe A-H1N1 à Strasbourg. La patiente agée de 30 ans est rentrée d'un voyage au Mexique.

 

PLAN ESPOIR BANLIEUES : UNE ENVELOPPE POUR STRASBOURG

Dans le cadre du Plan Espoir Banlieues, le gouvernement verse 5,7 millions d'euros à la ville de Strasbourg. Ces fonds seront utilisés dans les quartiers de Hautepierre, du Neuhof et de la Meinau. Ces 3 quartiers de Strasbourg sont sur la liste des 215 quartiers dits "prioritaires" par le gouvernement dans le cadre du PEB.

 

ENFANTS DE DON QUICHOTTE : NOUVEAU CAMPEMENT

Depuis le 15 mai, les Enfants de Don Quichotte-Strasbourg ont installé un campement d'une vingtaine de tentes sur le quai Sturm. Ce campement a été autorisé par la préfecture jusqu'au soir du 17 mai dans le cadre du mouvement national de l'association. Si rien n'est fait, l'association a annoncée la poursuite des campements dans les grandes villes, y compris Strasbourg.

 

LES ENFANTS DE DON QUICHOTTE LEVENT LE CAMP

Les Enfants de Don Quichotte ont levé le campement du quai Sturm dimanche 17 mai vers 17h comme l'exigeait la préfecture. Ils ont toutefois demandé l'autorisation de réinstallé un campement au même endroit pour le week-end du 23 mai. L'association a indiqué avoir recueilli 2300 signatures pour la pétition contre les violences policières dont ils ont été victimes, par ailleurs, l'association a indiqué aussi que 8 ou 9 personnes ont dormi sur le campement dans la nuit du 16 au 17 mai par solidarité.

 

DON QUICHOTTE : NOUVEAU CAMPEMENT

Les Enfants de Don Quichotte-Strasbourg ont monté un campement sur l'ancien héliport de l'hopital civil au Heyritz. Ce campement qui compte 21 tentes pour 26 personnes s'est installé le 17 mai au soir après avoir quitté le quai Sturm comme l'exigeait la préfecture. L'association annonce des action au centre-ville les 22, 23 et 24 mai.

 

ARRIVEE DES UTEQ

Les UTEQ arrivent à Strasbourg. Elles seront opérationnelles le 1er juin. Mais de gros changement dans l'organisation par rapport à ce qui était prévu. Il y aura bien 2 UTEQ comme prévu, composée chacune de 21 policiers mais leurs zones d'action ont été revues. Une unité était prévu pour les quartiers sud (Neuhof et Meinau), tandis que la deuxième devait agir dans les quartiers ouest (Hautepierre, Cronenbourg, Koenigshoffen et Montagne Verte).

Au final, la première unité sera déployée dans le quartier d'Hautepierre tandis que la seconde sera déployée dans le quartier de Cronenbourg.

 

LA POLICE PERD SON DRONE

Pour le sommet de l'Otan qui s'est déroulé à Strasbourg les 3 et 4 avril, la police a expérimenté un minidrone...qui a été perdu. Celui-ci a effectué un atterissage un peu dur et surtout ni au moment et ni au lieu prévu. Finalement, c'est des gendarmes qui ont retrouvé l'engin, un mois et demi après le sommet.

 

DON QUICHOTTE :  3 JOURS D'ACTION PLACE KLEBER

Les Enfants de Don Quichotte s'étaient installé place Kleber les 22, 23 et 24 mai pour qu'une solution soit trouvée pour les SDF à Strasbourg et pour dénoncer les violences policières qu'ils ont subi fin avril lors de leur évacuation du quai Sturm. Ils ont ainsi récoltés pour le moment plus de 3000 signatures pour leur pétition contre ces violences policières.

 

VILLAGE DE CHALET RUE DE L'AIN : FEU VERT

Le conseil municipal a donné son feu vert au projet "totalement innovant" selon Philippe Bies, adjoint au maire en charge du logement, de village de chalets imaginés par les Enfants de Don Quichotte rue de l'Ain. Le terrain d'un hectare va être vendu à la CUS, qui doit le mettre à la disposition de l'Adoma via un bail emphytéotique administratif d'une durée de 50 ans pour une redevance symbolique de 15 euros/an. L'agence sera chargée de construire et de gérer la structure d'accueil et d'herbergement d'urgence composée de 10 chalets.

 

DECES DE MAURICE LEBRUN

Le colonel Maurice Lebrun est décédé le 25 mai à l'âge de 88 ans. Il avait, le 23 novembre 1944 escaladé la cathédrale de Strasbourg pour y accrocher le drapeau tricolore lors de la libération de Strasbourg par la 2è DB. Quand il a accompli ce geste, à l'époque, il était chef de char.

 

STRASBOURG DOTEE DE 4 RADARS FEUX ROUGES

D'ici la fin de l'année, Strasbourg va être équipée de radars pour détecter les vehicules qui passent au feu rouge. Quatre carrefours sont a l'étude pour l'implantation de ces radars, la décision finale sera prise cet été. Les sites retenu ont été sélectionnés en raison de leur accidentologie entre 2001 et 2006.

Il est question des carrefours : Route de Schirmeck-Place d'Ostwald (à la Montagne Verte), quai Koenig-rue de Lausane (à l'Esplanade), Route des Romains-rue de l'Engelbreit (à Koenigshoffen) et allée de la Robertsau-Boulevard Tauler (à l'Orangerie).

En cas de non-respect du feu rouge, l'amende sera de 135 € et un retrait de 4 points sur le permis de conduire.

Les radars devraient être réglés pour ne pas se déclencher au passage d'un cycliste puisqu'il ne possède pas de plaque d'immatriculation, donc impossibilité de le retrouver.

 

PHARMACIE DU PORT-DU-RHIN : REOUVERTURE

La pharmacie du Port-du-Rhin qui a été incendiée le 4 avril 2009 lors du sommet de l'Otan va rouvrir ses portes. Elle rouvrira le 1er juillet sur le même site, la pharmacie incendiée a été rasée laissant la place a des préfabriqués pour redonner aux habitants une pharmacie. Ces habitants étaient alors obligés de se rendre dans les quartiers de Neudorf et de l'Esplanade pour trouver une pharmacie. Une pharmacie définitive sera reconstruite ailleurs dans le Port-du-Rhin, il faudra pour ca attendre le paiement des dégats par l'Etat pour que le projet de rénovation soit mis en oeuvre. Ce projet va totalement repensé le quartier du Port-du-Rhin pour l'ouvrir sur la ville de Strasbourg.

 

SUICIDE A LA PRISON DE L'ELSAU

Un gendarme de 43 ans s'est pendu dans sa cellule de la maison d'arrêt de l'Elsau. Il avait été mis en examen et écroué pour avoir émasculé l'amant de sa femme le 23 mai dernier.

 

QUARTIERS SENSIBLES : UNE ENVELOPPE DE 20 MILLIONS D'EUROS

Dans le cadre d'un vaste programme de développement économique, les 10 quartiers sensibles de l'agglomération strasbourgeoise vont pouvoir profiter de 20 millions d'euros, dont 6,2 millions de crédits européens d'ici à 2015. Cette enveloppe va servir à des programmes de rénovation et à l'agrandissement de quartiers.

 

SOMMET DE L'OTAN : MEMOIRE CONTRE LA REPRESSION

La Legal Team, qui apporte une aide juridique aux anti-otan, vient de publier un mémoire de 114 pages. Il recense des témoignages de manifestants et dénonce la violente répréssion policière subie par les anti-otan à Strasbourg. La Legal Team annonce avoir traité plus de 1700 cas de répréssion policière dont 464 arrestations. La Legal team dénonce également des arrestations arbitraires et des condamnations injustes, puisque aucune personne n'a été interpellé en flagrant délit et que les preuves sont très insuffisantes, voires inéxistantes ou "fabriquées".

 

UTEQ : POURQUOI HAUTEPIERRE ET CRONENBOURG ?

Les Uteq sont en service depuis le 1er juin, mais une question persiste : pourquoi les quartiers de Hautepierre et Cronenbourg plutot que le Neuhof, la Meinau ou encore la Montagne Verte ?

Hautepierre et Cronenbourg ont été choisis en raison des attaques incessantes contre les biens publics. Depuis 2000, ces 2 quartiers ont été touchés par l'incendie d'un théâtre, d'une piscine, une dizaine d'incendies contre des établissements scolaires...

 

DECRET ANTI-CAGOULES PUBLIE

Suite aux émeutes à Strasbourg lors du sommet de l'Otan début avril où les blacks-blocks étaient masqués, le gouvernement vient de publié le décret anti-cagoules.

Le fait de masquer son visage dans une manifestation ou aux abords d'une manifestation est passible d'une amende de 1500 euros. En cas de récidive dans un délai d'un an, l'amende peut être portée à 3000 euros.

 

BLACKOUT : DIFFUSION FIN 2009

Le film catastrophe Blackout a été tourné à Strasbourg en mai et juin 2009. Il sera diffusé sur TF1 en fin d'année.

L'histoire démarre le 22 décembre. Suite à un orage magnétique d'une intensité exceptionnelle, une panne d'électricité géante s'abat sur toute l'Europe. A Strasbourg, une demi-douzaine de personnes est directement confrontée aux conséquences de la catastrophe et chacun gère la situation à sa manière... La ville est en proie à la panique...

Pour en savoir plus, rendez-vous sur TF1 en fin d'année.

 

DIMANCHE 28 JUIN : LA VILLE EST A VOUS

Le dimanche 28 juin était une journée spéciale appelée "La ville est à vous". 

Durant cette journée, les commerces étaient autorisés a ouvrir de 10h à 19h, le reseau CTS et les musées étaient totalement gratuits, des animations pour les enfants ont été placées un peu partout en ville.

Cette journée, a été décidée par le préfet pour compenser le manque à gagner des commercants lors du sommet de l'Otan les 3 et 4 avril dernier.

 

STRASBOURG : 7 CAS DE GRIPPE A (H1N1)

Un 7e cas de grippe A (H1N1) vient d'être confirmé à Strasbourg. Il s'agit d'une adolescente de 17 ans qui vient de rentrer d'un voyage au Royaume-Uni. Son état ne nécéssitant pas d'hospitalisation, elle a pu regagner son domicile avec un traitement de Tamiflu.

 

L'EUROSTADIUM ABANDONNE

Le projet de l'Eurostadium, stade de 42 000 places qui devait remplacer le stade de la Meinau est finalement abandonné.

La réunion du 2 juillet entre le groupe Hammerson et la CUS s'est soldée par une réponse négative du financeur britanique. Hammerson qui exploite déjà la place des Halles demandait à la Ville de Strasbourg et à la CUS de participer à hauteur de 100 millions d'euros sur les 400 millions d'euros au total. La CUS ne pouvant se le permettre, l'Eurostadium ne verra donc pas le jour.

Pour l'Euro 2016, un projet de rénovation du stade de la Meinau est en cours.

 

VIOLENTS ORAGES

De violents orages ont frappé Strasbourg le 3 juillet. Le réseau de tram a été touché par la foudre en 3 endroits différents, la gare de Strasbourg a été partiellement innondée, le camping de la Montagne Verte a été recouvert par plusieurs cm d'eau, la piscine du Wacken a due fermer ses portes...

 

INCENDIES DE VOITURES EN SERIE

Depuis quelques jours, certains quartiers de Strasbourg sont touchés par des incendies de voitures à répétition. Les principaux quartiers touchés sont Cronenbourg, Montagne Verte, Koenigshoffen et Meinau. Pour la police, la situation est vraiment préoccupante dans le quartier de Cronenbourg ou beaucoup de voitures partent en fumée. D'autant plus inquietant que Cronenbourg est doté d'une UTEQ depuis le 1er juin et que la situation empire.

 

SOMMET DE L'OTAN : PARIS DONNE 14 MILLIONS D'EUROS 

Le sommet de l'Otan début avril avait engendré des dégâts considérables dans plusieurs quartiers de Strasbourg notamment au Port-du-Rhin. Le 16 juillet, une délégation de la Ville de Strasbourg s'est rendue au Palais de L'Elysée vers 10h, ou a été discuté le montant qui sera débloqué par l'Etat pour indemniser les dégâts.

Christian Frémont, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy a annoncé à la délégation strasbourgeoise que l'Etat débloque 14 millions d'euros pour le quartier du Port-du-Rhin, une somme supérieure aux attentes des élus strasbourgeois.

Sur ces 14 millions, 10 millions seront utilisés pour le prolongement de la ligne D du tram vers le Port-du-Rhin, 1 million d'euros sera consacré à la "liaison interports", 1 million d'euros financera les opérations isolées de l'ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) et 2 millions serrviront pour la rénovation-construction de logements sociaux. Le répartissement de cette somme a été décidé par le gouvernement.

La délégation strasbourgeoise était composée de Roland Ries (maire de Strasbourg), Pierre-Etienne Bisch (préfet de Bas-Rhin et de l'Alsace), Jacques Bigot (président de la CUS), Philippe Bies (conseiller général et adjoint de quartier de Neudorf-Port-du-Rhin), Robert Herrmann (premier adjoint au maire), Alain Jund (adjoint au maire), Bernard Debry (directeur général des services de la CUS), Robert Grossmann et Geneviève Werlé (opposition).

 

UNE ECOLE INCENDIEE A SURBOURG

Surbourg, commune de 1600 habitants à 50 km au nord de Strasbourg a vu son école élémentaire être détruite par les flammes.

Lundi vers 16h, des personnes ont pénétrés dans l'école, en maculant les murs de peintures, brisant les vitres, saccageant la bibliothèque et détruire tout le matériel informatique avant d'y mettre le feu vers 19h. Les pompiers prévenus quelques minutes après le début de l'incendie ont passé toute la nuit a éteindre le feu. Les dégâts sont considérables : tout le 1er étage et la toiture sont completement détruits, le rez-de-chaussée a été inondé en raison de l'extinction du feu.

Au vu de l'étendu des dégâts, l'école pourrait être démolie pour laisser place a des batiments neufs. Mais la rénovation des bâtiments est préférée par beaucoup de personnes.

La rentrée des enfants se fera au centre socio-culturel de Surbourg.

Luc Chatel, ministre de l'Education National s'est renu sur les lieux pour constater les dégâts et condamner fermement ces actes. Les coupables risquent 10 ans de prison. La brigade de gendarmerie a procédée à des recherches ADN.

 

IMPRIMERIE EPPE : SEQUESTRATION DU DIRECTEUR DU SITE

Des salariés de l'imprimerie Eppe à La Wantzenau ont sequestré le directeur du site et la DRH pendant plusieurs heuresen raison de la fermeture définitive du site. Ils ont obtenu une table ronde pour discuter de leur avenir.

L'imprimerie avait été détruite par les flammes fin fevrier. Les 42 salariés sont depuis au chomage technique. 

 

LOI SUR LE TRAVAIL LE DIMANCHE : L'ALSACE-MOSELLE EXCLUE

La loi sur le travail le dimanche dans les zones touristiques vient d'être votée au parlement, elle sera promulguée prochainement. Du fait de l'existence du droit local en Alsace-Moselle, un amendement de cette loi stipule que les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle ne sont pas concernés par celle-ci.

 

ECOLE INCENDIEE A SURBOURG : LE SUSPECT ECROUE

L'homme de 25 ans qui a reconnu avoir saccagé et incendié l'école primaire de Surbourg le 20 juillet a été mis en examen pour "vol par effraction et destruction par incendie" et écroué le 25 juillet.

Le suspect habitant Surbourg a été interpellé a son domicile le 23 juillet. Déjà connu des services de police, son ADN retrouvé dans l'école avait permis de l'identifier. Les gendarmes ont retrouvé à son domicile des chaussures tachées par la même peinture qui avait servie a taguer l'école, ils ont également retrouvé un ordinateur portable et un appareil photo numérique volés dans l'école.

Le suspect devrait subir dans les prochains jours une expertise psychiatrique pour déterminer si il est pénalement responsable de ses actes.

 

CRONENBOURG : 22 VEHICULES INCENDIES

Un adolescent de 14 ans a été interpellé en flagrant délit d'incendie de vehicule par la police dans la Cité Nucléaire du quartier de Cronenbourg à Strasbourg. Il a avoué avoir incendié au total 22 véhicules dans la Cité Nucléaire depuis le début des vacances scolaires. Laissé sans surveillance, il sortait la nuit pour incendier des vehicules entre 0h et 1h30. Il mettait du papier dans les aérations des vehicules ou cassait une vitre afin d'enflammer un siège.

Pour le moment, il est sous la surveillance d'éducateurs en attendant sa comparution.

Le quartier de Cronenbourg est le théâtre de nombreux incendies de vehicules depuis juin, alors que l'UTEQ est présente depuis début juin à Cronenbourg. A noter que Strasbourg est dotée de 2 UTEQ, l'UTEQ de Hautepierre et l'UTEQ de Cronenbourg. Partout en France, les UTEQ imposent l'autorité, sauf à Strasbourg ou les débordements se font de plus en plus fréquents.

 

LOI DU TRAVAIL DOMINICAL : L'ALSACE-MOSELLE EXCLUE OFFICIELLEMENT

La loi sur le travail dominical vient d'être adoptée par le Conseil Constitutionnel. L'article 3 de cette loi stipule que cette loi ne s'applique pas dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle.

Cet article a été adopté car le travail dominical irait à l'encontre du droit local alsacien-mosellan. Ce dernier prévaut sur les lois républicaines et par conséquent, ces dernières doivent êtres adaptées pour respecter le droit local.

 

LE RACING EN GUERRE

Plus rien ne va au Racing Club de Strasbourg. La saison a très mal débuté pour le RCS avec plusieurs défaites humiliantes. Certains tiennent pour responsable l'entraineur Gilbert Gress qui a fait son retour au racing il y a moins de 2 mois. Le conseil d'administration extraordinaire convoqué pour le 12 août devrait entériner le limogeage de Gilbert Gress. Ce dernier sera vraisemblablement remplacé par Jean-Pierre Papin, tandis que l'actuel président du club Léonard Specht devrait céder sa place à Philippe Ginestet.

 

TRAM : TRAVAUX ET DERAILLEMENT

Du 8 au 16 août, la CTS réalise le remplacement du "carrefour des trams" place de l'Homme de Fer. Pour ce faire, les rames ne peuvent plus franchir la place et doivent donc rebrousser chemin. Sur 3 des 4 cotés, se trouve un aiguillage incorporé dans le réseau, pour le dernier coté, rien de tel n'était installé. Les equipes techniques ont donc procéder à l'instalation hors-sol d'un aiguillage permettant le rebroussement des rames.

Cet équipement est a l'origine du déraillement d'une rame dans la soirée du 13 août. Plusieurs roues de la rames ne se sont pas engagé dans l'appareil, engendrant le déraillement à plus de 75% de la rame qui s'est arrêtée à seulement quelques mètres des Galeries Lafayette. La rame était a ce moment à 5 km/h, vitesse reglementaire pour le francissement de l'appareil de voie. Aucun passager n'a été blessé.

 

ADRIEN ZELLER EST DECEDE

Le président du Conseil Régional d'Alsace Adrien Zeller est décédé le 22 août 2009 des suites d'une défaillance cardiaque à l'age de 69 ans. Pour plus d'infos, voir la page spéciale.

 

RCS : ENTRAINEUR CONFIRME

Le président du club a confirmé Pascal Janin à son poste d'entraineur. Pascal Janin assurait l'interim depuis le 12 août.

 

40 TONNES DE LEGUMES A LA PREFECTURE

Une cinquantaine de producteurs alsaciens ont déversés 40 tonnes de fruits et légumes devant la préfecture de Strasbourg. Ils dénoncent principalement les marges des distributeurs.

 

TGV EST : SECONDE PHASE SIGNEE

Le plan de financement de la seconde phase du TGV EST a été signé le 2 septembre 2009. La signature avait été régulièrement en raison des désaccords des régions Champagne-Ardenne et Lorraine. Adrien Zeller n'aura donc pas vu ce chantier se terminer, jusqu'au dernier moment, il a négocier avec les responsables des régions réticentes pour lancer cette seconde phase.

 

VERS UNE PLACE ADRIEN ZELLER ?

L'actuelle Place du Wacken ou se trouve la Maison de la Région pourrait être rebaptisée Place Adrien Zeller, en souvenir du président de la région décédé le 22 août dernier. La question sera bordée lors du prochain conseil municipal le 14 septembre. Tandis que les élus de la région ont déjà prévu de renommer "Salle Adrien Zeller" leur hémicycle.

 

GENERAL MOTORS SUPPRIME 198 POSTES 

L'entreprise Général Motors Strasbourg qui fabrique des boîtes de vitesses a annoncée la suppression de 198 postes. En 2008, déjà 168 postes avaient été supprimés. L'usine strasbourgeoise qui compte aujourd'hui 1260 postes est en attente d'un repreneur, puisqu'elle est mise en vente. Le statut de cette usine est spécial puisque c'est la seule usine GM d'Europe qui n'est pas rattachée à Général Motors Europe, elle est rattachée au siège de Général Motors aux Etats-Unis.

 

LANCEMENT DU VELO EN LIBRE SERVICE

Strasbourg se met au vélo en libre service. Le système qui n'a pas encore de nom sera testé dès juin 2010. Il se déroulera en 2 phases, la 1ere concerne l'implantation de 2000 vélos sur 5 stations, la seconde concerne 5000 vélos sur 15 stations.

Contrairement aux autres grandes villes ou le système est le même, celui-ci comprendra des spécificités strasbourgeoises. Une personne sera présente à chaque station durant la journée pour donner des conseils et inrevenir sur les vélos en cas de nécessité. La gestion du système sera déconnectée de la publicité puisque elle sera confiée à la Compagnie des Transports Strasbourgeois contrairement aux autres grandes villes où la gestion est confiée au gestionnaire du mobilier urbain (le plus souvent JC Decaux). Par ailleurs la dernière spécificité consistera a ramener le vélo dans la station ou on l'aura pris.

Strasbourg renforce un peu plus son titre de "première ville cyclable de France" qui est forte de plus de 130 000 cyclistes et compte 480 kilomètres de pistes cyclables.

 

ANDRE REICHARDT : PRESIDENT DE LA REGION

André Reichardt (UMP) a été élu président du Conseil Régional d'Alsace le 14 septembre. Il a été élu dès le 1er tour avec 26 voix sur 46. Il succède ainsi à Bernar Stoessel qui assurait la présidence par intérim depuis le 14 juillet, suite à l'accident cardiaque d'Adrien Zeller.

 

LES PRODUCTEURS DE LAIT MANIFESTENT

Le rendez-vous était donné pour 11h30 sur le Pont de l'Europe qui relie Strasbourg et Kehl. Entre 150 et 250 producteurs de lait allemand et français se sont retrouvés au milieu du pont pour manifester leur colère, 2 vaches en carton aux couleurs de l'Allemagne et de la France en tête de cortège. Symboliquement, 40 litres de lait ont été déversé dans le Rhin, tandis que 300 000 litres de lait ont ensuite été déversés dans un champ à Kehl. Cette manifestation qui a coupé l'accès transfrontalier a été hautement surveillé par les CRS venus avec des véhicules anti-émeutes.

Suite de la page

 

Commentaires (2)

karim
  • 1. karim | 03/08/2009
a ouai les quartiers ou sa crame le plus c'est cronenbourg koenigshoffen hautepierre et neuhof
mikail
  • 2. mikail | 15/07/2009
c'est vrai que on entandait que les pompiers a koenigshoffen

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau